Après des débuts encourageants, Luka Elsner est aujourd’hui clairement en situation d’échec. Sans victoire depuis trois mois, son équipe semble au bord du gouffre. De quoi amener les polémistes de l‘émission la Tribune des sports, diffusée chaque lundi sur France Bleu Picardie et animée par Mathieu Dubrulle, à se questionner sur son avenir à la tête du club.  

Un entraîneur sans solution ?

Depuis trois mois, les semaines s’enchaînent et le constat est toujours le même : l’Amiens SC est incapable de faire mal à son adversaire et surtout de remporter le moindre match. « Les scénarios changent mais les conclusions sont toujours les mêmes, regrette Antoine Caux du JDA. Surtout, on a l’impression à la fin des matches que Luka Elsner tente de se persuader lui-même qu’il va y arriver. » « Ce n’est pas que de la faute du coach, il y a aussi certains joueurs qui ne sont pas au niveau », glisse Jean-Louis Croci de France 3 Picardie. Alors à qui revient la faute de cette incroyable spirale négative ? « La faute est collégiale, selon Romain Pechon. Certains joueurs n’ont pas le bon état d’esprit, alors que d’autres donnent tout sur le terrain. Et la responsabilité du coach entre en ligne de compte à ce moment-là, parvient-il à concerner la totalité du groupe ? »

Au regard des entrées en jeu ratées de Fousseni Diabaté et Chadrac Akolo à Brest, la question mérite vraiment d’être posée. « Depuis deux matches, il affirme qu’il va écarter les joueurs qui ne sont pas pleinement dans le projet, qui n’ont pas le bon état d’esprit, poursuit le rédacteur en chef du 11 Amiénois. Est-ce normal, à ce moment de la saison et au regard de la gravité de la situation, de se retrouver dans cette situation ? » De quoi amener Mathieu Dubrulle à se demander si Luka Elsner est toujours l’homme de la situation ? « Froidement, au regard des statistiques depuis trois mois, il est légitime de se poser la question, tranche Antoine Caux. Ce ne serait pas inimaginable de virer un coach après une telle série. Maintenant, au regard du contexte amiénois, ce serait un aveu d’échec hallucinant pour les dirigeants du club. »

Reste que Luka Elsner donne un peu le sentiment d’être perdu depuis quelques semaines. « On a l’impression qu’il n’y a pas de fil conducteur, il n’y a jamais deux matches de suite avec la même composition d’équipe, constate Romain Pechon. Le symbole est Thomas Monconduit qui a joué en janvier en tant que piston droit, milieu relayeur et meneur de jeu, le tout dans trois schémas différents. On n’arrive pas à suivre et j’ai peur que ce soit la même chose chez les joueurs« . En perpétuelle quête de solutions, Luka Elsner va devoir rapidement trouver la bonne sous peine de voir l’Amiens SC s’enfoncer au classement et sa tête être clairement mise à prix en cas de nouveau revers, samedi soir face à Toulouse. Sans aucun doute le tournant de la saison. 

Source : France Bleu Picardie

A lire aussi : 

L’Amiens SC est-il vraiment en ordre de bataille ?

> Jean-Paul Lucas : « Je suis inquiet pour l’Amiens SC »

2 Commentaires

  1. Pas top comme titre….. A moins que l’on ne considère le Mercato comme du viagra (lol)… En tout cas le Mercato d’Amiens n’excite personne pour le moment !

Laisser un commentaire