Amiens SC : Mauvais week-end pour Sanasi Sy

Chaque semaine, nous vous donnons des nouvelles des joueurs prêtés par l’Amiens SC. De Sanasi Sy à Rafal Kurzawa en passant par Reda Rabeï ou encore Brighton Labeau et le dernier prêté, Jack Lahne, découvrez leurs performances lors du week-end écoulé.

Rafal Kurzawa (Midtjylland)

Pour ce long week-end, le FC Midtjylland jouait à deux reprises. Malgré deux défaites, le club danois a assuré mathématiquement sa deuxième place au classement mais a vu le leader prendre le large. D’abord, face au leader, le FC Copenhague, le club de Rafal Kurzawa s’est lourdement incliné trois buts à zéro. Titulaire et présent les 90 minutes sur le terrain, le Polonais n’a rien pu faire pour stopper la supériorité du club de la capitale. Enfin, remplaçant lors du second match du week-end, le milieu gauche est rentré à onze minutes du terme du match alors que son équipe venait d’encaisser le deuxième but, synonyme de défaite. Le score n’a pas bougé (défaite 1-2).

Brighton Labeau (Villefranche)

En déplacement chez le troisième de National, le Stade Lavallois de Jean-Christohe Bouet, Villefranche avait l’occasion de sceller son maintien. Mené après un quart d’heure de jeu, le club rhodanien égalisait par l’intermédiaire de Brighton Labeau juste avant la mi-temps. Cependant, au retour des vestiaires, le club de la Mayenne reprenait les devants et gagnait cette rencontre importante dans l’optique du barrage. L’attaquant prêté par Amiens a inscit son quatrième but de la saison et son équipe, huitième, compte six points d’avance sur la zone rouge à trois matches du terme de la saison.

Jack Lahne (AIK)

Après avoir inscrit son premier but sous les couleurs noire et jaune, Jack Lahne était de nouveau titularisé en attaque ce week-end. Face à Örebro, avant-dernier du championnat, l’AIK Solna s’est incliné de façon inattendue. En effet, alors que les deux équipes se dirigeaient vers un match nul un but partout, l’équipe à domicile inscrivait le but victorieux dans le temps additionnel. En vue la semaine dernière, le jeune ailier suédois n’a pas été décisif et a été remplacé à six minutes du terme du temps réglementaire. Averti lors du match, il était sur le coup d’un deuxième carton jaune.

Yannick Mamilonne (Paris FC)

La traversée du désert se poursuit pour Yannick Mamilonne. En effet, l’attaquant prêté par Amiens ne fait clairement pas partie des plans du coach parisien. Pourtant, l’équipe francilienne disputait deux matches ce week-end mais le guadeloupéen ne fera jamais partie des 18 joueurs composant le groupe du Paris FC. Avec une défaite au Havre (2-1) et un nul à domicile face à Valenciennes (0-0), le deuxième club parisien prend la quatrième place mais se met en danger pour jouer les play-offs.

Reda Rabeï (Avranches)

Avec 39 points, l’US Avranches avait l’occasion d’atteindre la barre des 42 points, synonyme de maintien, en déplacement chez le relégable Marignane Gignac. En ouvrant le score au retour des vestiaires sur penalty, les Normands pensaient avoir fait le plus dur mais l’abnégation de l’équipe locale a payé. En effet, le club des Bouches-du-Rhône a renversé la situation pour s’imposer deux buts à un. Titulaire, Reda Rabeï n’a pas pu s’imposer offensivement pour aider son équipe à prendre de précieux points dans la lutte au maintien.

Sanasi Sy (Tubize)

Avant-dernier match des play-offs de relégation en deuxième division belge, Tubize recevait Leuven. En très mauvaise posture, le club belge devait impérativement gagner pour continuer de croire au maintien. Malheureusement, Sanasi Sy et ses coéquipiers se sont inclinés trois buts à zéro. Une défaite combinée à la victoire de ses adversaires directes qui envoie le club wallon en troisième division belge et quitte ainsi les joutes professionnelles. Titularisé à gauche de la défense, l’Amiénois aura participé à l’intégralité de la rencontre.

Mahdi Talal (Entente SSG)

Match de la peur entre l’Entente, dix-septième, et Dunkerque, seizième. Accusant un retard de six points sur leur adversaire du soir, le club francilien devait absolument s’imposer. Mené à l’heure de jeu, le club du Val d’Oise est revenu au score vingt minutes plus tard. Cependant, ce nul n’arrange pas les deux équipe et encore moins l’ESSG qui, avec six points de retard sur le premier non-relégable à trois match du terme de la saison, voit son avenir en National s’assombrir. Mahdi Talal, titulaire indiscutable du onze francilien, reste à huit buts inscrits cette saison.

Publicités

Laisser un commentaire