Amiens SC : Mercato, les cinq dossiers de ce 31 janvier

Kakuta

Comme à son habitude, Amiens aura attendu les ultimes heures du mercato pour finaliser des dossiers ouverts depuis plusieurs semaines. Dernier point d’étape à un peu plus de douze heures de la clôture du marché hivernal.

Finaliser le retour de Gaël Kakuta 

En contacts avancés depuis de longues semaines pour faire revenir son meneur de jeu, auteur de six buts pour autant de passes décisives l’an dernier, Amiens est sur le point de trouver un accord avec son homologue espagnol du Rayo Vallecano. Comme évoqué par nos soins en début de semaine, l’actuel dix-septième de Liga souhaitait pas moins de quatre millions d’euros pour laisser filer sa recrue phare du dernier mercato estival.

Finalement, le deal pourrait se conclure autour d’une somme de 2,5 millions d’euros. Dès lundi, dans le cadre de la Tribune des Sports sur France Bleu Picardie, nous évoquions également la possibilité d’un transfert sec au détriment d’un prêt avec option d’achat, la première solution envisagée par le board amiénois. Si le retour de Gaël Kakuta est plus que jamais dans les tuyaux, reste donc à en définir les ultimes modalités.

Trouver un attaquant supplémentaire

Si les dirigeants picards ont concentré leur attention sur le dossier Kakuta, Christophe Pélissier souhaite depuis plus d’un an l’arrivée d’un nouvel attaquant. Après l’échec du recrutement d’Olarenwayu Kayodé en janvier 2018 et l’absence d’arrivée d’un spécialiste du poste l’été dernier, l’entraîneur amiénois compte bien obtenir gain de cause cet hiver.

Piste préférentielle de la cellule de recrutement, Diego Rolan ne faisait pas l’unanimité en interne. En outre, le joueur ne souhaitait pas véritablement revenir en France. Finalement, Amiens va enregistrer le renfort de Serhou Guirassy, peu utilisé par Cologne (D2 Allemande) depuis le début de saison. À 22 ans, l’ancien attaquant du LOSC va être prêté avec option d’achat jusqu’à la fin de saison.

Saisir une opportunité en défense

Avec quatre joueurs pour couvrir trois postes, à savoir l’axe de la défense et le côté gauche, l’Amiens SC est en nombre restreint dans le secteur défensif. Si Lumor était bien une piste étudiée depuis près de deux ans, le Ghanéen est finalement parti en Turquie durant ce mercato hivernal. Intéressé, Amiens n’a pas conclu l’opération pour des raisons de hiérarchisation des priorités.

Avant de finaliser la quelconque arrivée d’un latéral gauche, le club picard souhaite conclure l’arrivée de renforts offensifs. Néanmoins, les dirigeants samariens resteront attentifs jusqu’au bout aux différentes propositions qui leur parviendront d’ici minuit. À ce sujet, Amiens a relancé en vain Jorge (Monaco), avant de se voir proposer Fabrice Nsakala (ex-Troyes). Sera-t-il l’heureux élu ?

Conserver les cadres sollicités

Dans une interview accordée à France Football, Christophe Pélissier a été pour le moins précis : il n’y aura « pas de départ tant qu’il n’y aura pas d’arrivée« . Sur ce point, sa direction lui a donné raison en bloquant notamment les approches du RC Lens pour Jordan Lefort. Titularisé à cinq reprises durant ce mois de janvier, le défenseur est en train de gagner définitivement sa place aux yeux de son entraîneur. Un départ est ainsi formellement exclu.

La tendance semble similaire à propos de Moussa Konaté, de retour de blessure et fortement courtisé par un club saoudien. Plus forte valeur marchande de l’effectif amiénois, l’international sénégalais est régulièrement sondé par des clubs exotiques (chinois, saoudiens, qataris). Néanmoins, l’intéressé souhaite poursuivre sa progression en Europe dans l’optique de s’imposer en équipe nationale. Et ce, malgré la forte concurrence à son poste. Si Amiens a écouté les offres, son meilleur atout offensif terminera bien la saison en Picardie. Par contre, un départ l’été prochain est plus que jamais d’actualité.

Trancher sur l’avenir de Kurzawa

Courtisé par différents clubs polonais, Rafal Kurzawa pourrait bien faire le chemin inverse à celui effectué l’été dernier. Utilisé avec parcimonie par Christophe Pélissier, le milieu de terrain peine à s’adapter aux exigences du football français. Néanmoins, l’international polonais trouve progressivement sa place au sein du groupe et ne serait pas contre une deuxième partie de saison sous le maillot amiénois.

Du point de vue de la cellule de recrutement, son avenir est conditionné à l’arrivée d’un possible renfort à son poste. Si Amiens ne parvient pas à attirer un nouveau milieu gauche, Rafal Kurzawa sera toujours Amiénois vendredi matin. Dans le cas contraire, l’hypothèse d’un prêt sera étudiée durant le money time. De son côté, le joueur a récemment régularisé les frais d’inscription de ses enfants. Le signe d’une certaine volonté de s’installer ici. Mais comme le veut la formule consacrée, tout peut aller très vite dans le football. Dans un sens comme dans l’autre. 

Romain PECHON

6 Commentaires

    • Je ‘ais vu à Cologne nul à chier c’est pas avec ça qu’ils se maintiendront, il n’était même pas titulaire dans un club dernier de son championnat, mdr, vous en avez encore sous le coude des comme ça

  1. @Wandrille Lesueur, je ne le connaissais pas avant d’en entendre parler ici… Tu peux taper son nom sur Ytube, tu verras qu’une vidéo a été faite pour son arrivée à Cologne… Quelques actions sympas… Suis plutôt optimiste quant à sa capacité à apporter une valeur ajoutée …

  2. Je pense que ce sont desurtout bonnes recrues si cela se confirme et peut être avec kakkuta encore mieux à suivre reste 11h

Laisser un commentaire