A l’occasion de la deuxième journée de Ligue 1 Conforama, le premier à domicile de l’Amiens SC cette saison, Christophe Pélissier en profitait pour retrouver son schéma favori, en 4-2-3-1 et comptait le retour du capitaine Prince Gouano parmi les titulaires. Voici les notes du match.

Publicité

Régis Gurtner (5) :

Très peu mis à l’épreuve sur ce match, il s’incline malheureusement à deux reprises. Premièrement, sur un but de toute beauté de Florian Mollet qui le laisse impuissant. Puis sur une double occasion d’Ellyes Skhiri, bien repoussée dans un premier temps. Sur ce second but, il est un peu abandonné par sa défense. Pour résumer son match, il ne peut rien sur les buts et n’a rien fait d’extraordinaire.

Publicité

Oualid El Hajjam (4) :

Les semaines se suivent et se ressemblent. Rarement mis en difficulté défensivement, il lâche cependant Florent Mollet sur le premier but. Offensivement, il n’a pas apporté énormément de solutions sur la première partie du match. Mais c’est lui qui est à l’origine du but amiénois, son centre contré par les mains d’Hilton entraînant le pénalty. Remplacé par Emil Krafth (89e) qui aura effectué un centre dangereux.

Publicité

Prince Gouano (4,5) :

Il a plutôt bien muselé Andy Delort sur ce match. Cependant, comme toute la défense, il est fautif sur le but de Skhiri. Quelques trous d’air, quelques bonnes interventions. Un match de reprise mais loin d’être parfait. On attend une montée en régime dès la semaine prochaine face aux Rémois.

Publicité

Khaled Adenon (4) :

Ce qui est valable pour Gouano est tout autant valable pour Khaled. Néanmoins, on notera qu’il a été beaucoup plus mis en difficulté en sortant souvent sur Florent Mollet. Un match compliqué qu’il faudra essayer de ne plus reproduire.

Bakaye Dibassy (4,5) :

Face à une défense regroupée, les latéraux sont très importants. Et comme pour son alter-ego du côté droit, Bakaye a trop peu apporté offensivement. Défensivement, il a parfois laissé de l’espace dans son dos. Il a de plus très peu combiné avec Quentin Cornette.

Eddy Gnahoré (5,5) :

Probablement le meilleur Amiénois, il a confirmé l’impression laissée au Groupama Stadium. En effet, un jeu simple et sans fioriture, souvent vers l’avant, pourrait faire de lui plus qu’un simple remplaçant. Cependant, le retour de Zungu et Monconduit vont permettre de stabiliser le milieu de terrain.

Guessouma Fofana (3,5) :

Un match dans lequel il est entré avec plus d’envie que la semaine dernière. Malheureusement, son carton jaune (pour un tacle par derrière) l’a par la suite un peu refroidi. Il a disparu du match en seconde période. Il cède sa place à Mathieu Bodmer (83e) qui a tenté de jouer le rôle de meneur de jeu sans trop de réussite.

Juan Ferney Otero (5) :

Le cas de Juan Otero est complexe. Il a parfois pu créer des décalages sur des accélérations fulgurantes, mais sans faire les bons choix au final. Il a également beaucoup défendu mais ce n’est pas ce qu’on attend de lui. Malgré tout, sa relation avec Mendoza s’améliore. Reste à créer la même relation avec Moussa Konaté.

Stiven Mendoza (4) :

Replacé en meneur de jeu pour ce match, la comparaison avec son prédécesseur met sur ses épaules une pression supplémentaire. Ayant envie de bien faire, il a tenté de dribbler, créer des brèches, mais a souvent buté sur un adversaire. Lorsqu’il a porté le ballon, il s’est souvent beaucoup (trop) rapproché de Konaté pour le servir dans de bonnes conditions.

Quentin Cornette (4) :

Un match compliqué pour Quentin. Il a eu beaucoup de mal à se créer des occasions. Il a semblé amoindri après un petit souci au genou très tôt dans le match. Sa vitesse n’a pas fait des ravages, bien bloqué par Ruben Aguilar. Remplacé par Kurzawa (71e) qui a semblé timide au début mais s’est progressivement adapté, bien que replacé dans le milieu à deux avec l’entrée de Bodmer.

Moussa Konaté (4) :

Mise à part son but sur penalty, Moussa n’a rien pu montrer sur ce match. Bien bloqué par la défense centrale en surnombre, il a été esseulé sur le front de l’attaque et a très peu été servi. Il ouvre tout de même son compteur but, mais nous espérons retrouver au plus vite le joueur décisif dans le jeu de l’an dernier.

Christophe Pélissier (5) :

Le coach avait aligné son équipe dans un schéma préférentiel. C’était une bonne idée à la base, mais malheureusement, cela ne lui laissait que peu de solutions offensives. Ses changements ont apporté du sang frais dans le match. Cependant, au regard des difficultés physiques de Quentin Cornette, il aurait pu (dû) faire entrer Kurzawa un peu plus tôt. Mais le joueur était-il suffisamment prêt ? Les autres changements ont été plutôt logiques, au regard des joueurs présents sur le banc. Souhaitons lui les deux recrues offensives espérées afin qu’il ait plus de solutions de remplacement.

Monsieur Abed (Arbitre) (6) :

Match bien arbitré dans l’ensemble. Il a plutôt bien tenu le match, n’a pas sifflé la main réclamée par les Amiénois (à tort au vu des images) en première mi-temps. Cependant, il siffle le penalty pour l’ASC en fin de match sans aucune hésitation. Il a laissé le jeu se dérouler lorsqu’il le fallait, bien que parfois un peu abusé par des exagérations montpelliéraines.

Montpellier Hérault Sporting Club (6) :

Fidèle au plan de jeu prévu, ils ont surtout cherché à contrôler défensivement et contré vite en passant sur les côtés. Le match a été de ce fait moins animé. Deux exploits individuels ont permis au club de mener 2-0. A noter le bon match de Florent Mollet. Et comme prévu, leur milieu Lasne – Skhiri a encore fait des siennes.

Kévin KONRAD (avec R.G., R.P. et V.R.).

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire