Amiens SC – Monaco : les chiffres à retenir

Face à Monaco, l’Amiens SC a concédé son onzième revers de la saison, le sixième sur les sept derniers matches. Retour sur quelques chiffres à retenir de cet affrontement de la peur.

2

Pour la deuxième fois de suite, Amiens a concédé un doublé d’un joueur offensif adverse. Après Rachid Alioui samedi dernier, c’est Falcao qui s’est illustré en trompant à deux reprises Régis Gurtner. Avant eux, Pépé et Thauvin y étaient allés de leur triplé à la mi-septembre et fin novembre.

5

Avec cinq défaites en huit rencontres, l’Amiens SC est à la peine à domicile. L’an dernier, Prince Gouano et les siens n’avaient subi que six revers au stade Crédit Agricole la Licorne sur l’ensemble de la saison. À même pas mi-parcours, le club picard affiche donc un bilan quasi similaire.

6

Depuis le début de saison, Régis Gurtner a eu à repousser pas moins de six penalties. Si le portier Amiénois s’est interposé sur la tentative de Dimitri Payet, il s’est incliné une fois devant Ninga et à deux reprises face à Pépé et Falcao. Ainsi, Amiens est l’équipe de Ligue 1 qui a concédé le plus de pénalties depuis le début de saison.

10

Neuvième l’an dernier après seize journées de championnat, Amiens pointe aujourd’hui au dix-neuvième rang (ndlr : en attendant la fin de la journée). Un différentiel de dix places qui confirme les difficultés de la formation entraînée par Christophe Pélissier qui compte également huit points de moins que la saison dernière à la même période.

29

Comme le nombre de buts encaissés par l’Amiens SC depuis le début de saison, contre 17 à la même époque l’an dernier. Au-delà du manque de poids offensif, l’actuel dix-neuvième de Ligue 1 affiche aussi une criante fébrilité défensive.

La Rédaction

Laisser un commentaire