Erik Pieters

Après la 8ème victoire de l’Amiens SC cette saison, face à Nîmes (2-1), le 11 Amiénois vous livre les tops et les flops de la rédaction pour cette rencontre.

On a aimé :

Un vrai bon match de foot !

Au delà du résultat positif pour l’Amiens SC, les spectateurs de la rencontre ont assisté à un beau duel du genre. Deux équipes offensives qui voulaient toutes deux gagner, de l’intensité, du jeu produit, de jolis buts et un scénario qui a tenu le public en haleine jusque qu’au coup de sifflet final. On en redemande !

Un doublé pour John Willams !

Avec le retour raté de Gaël Kakuta, le mercato d’hiver avait logiquement été taxé d’échec que les arrivées de Serhou Guirassy et d’Erik Pieters n’avaient pas, sur le moment, su redorer. Pourtant, les deux arrivées du mois de janvier se sont très vite imposées comme des titulaires indiscutables dans le 11 de Christophe Pélissier. Tous deux buteurs face à Nîmes, cette rencontre montre encore un fois que la tête de file de la cellule de recrutement se trompe rarement de cible avec peu de moyens mais beaucoup de clairvoyance. Comme quoi, un mercato doit se juger sur la longueur et non au lendemain de sa clôture.

L’ASC et son public ont vraiment changé de braquet

3 matches sans défaite dont 2 victoires, 3ème victoire à domicile d’affilé, du jeu produit, de l’intensité, une attaque cinglante. L’ASC semble enfin avoir passé un palier après un mois de janvier encourageant mais peu récompensé. Et ce renouveau sur le terrain se ressent également dans les tribunes où le public, bien emmené par un Kop en forme, a encore joué son rôle de 12ème homme. Rien n’est encore fait pour le maintien, mais l’optimisme est revenu dans les rangs !

On n’a pas aimé :

Un rouge comme seul point noir

La soirée aurait pu être en tout point parfaite sans ce geste un peu fou de Serhou Guirassy sur Denis Bouanga qui lui a logiquement valu un carton rouge. Un geste qui vient forcement ternir une prestation jusque là de haut vol avec un but et un gros volume de jeu sur le front de l’attaque. Reste désormais à attendre la sanction de le commission de discipline qui pourrait se montrer assez lourde pour un tacle par derrière. Évitable.

Pas grand chose pour sauver Willy…

Peu constant dans ses décisions, laissant parfois trop jouer, l’arbitre Willy Delajod ne s’est donc pas distingué samedi soir. Alors qu’il était attendu pour tenir ce match qui s’annonçait physique et qui le fut, l’homme au sifflet a participé au sentiment de frustration générale des deux côtés en oubliant des fautes pourtant évidentes. Résultat des courses, Serhou Guirassy a pris un rouge, certes logique, en se vengeant après une faute non sifflée sur Mendoza en toute fin de match. Un nouveau couac pour l’arbitrage français.

Cédric QUIGNON (avec l’ensemble de la rédaction)

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

5 Commentaires

  1. « Qui a dit qu’Amiens avait manqué son mercato hivernal ? »

    Ce n’est pas là dessus qu’on s’était basé:

    Les supporters n’ont pas critiqué le choix de Guirassy et Pieters, car on ne les connaissait pas.

    Par contre, les supporters ont critiqué les discours (3 recrues, dont 2 attaquants minimum). On négocie avec Kakuta très tôt et on rate la conclusion avant la fin du mercato 2 ans de suite. Les critiques se basaient là dessus et valent toujours.

    Cependant, il est vrai que la cellule de recrutement fait fort niveau qualité-prix et se trompe très peu!

    Donc Bravo, sur le fond des transferts, mais pour la forme, il y a à revoir.

    A bon entendeur…

    • Peut être qu’il simule en effet je n’ai pas vu de ralentis pour le vérifier. Au delà de cette action c’est toutes les erreurs accumulées au cours du match qui font monter la frustration, et exploser même à un moment où pour le coup il n’y a pas erreur….

  2. Le tacle de GUIRASSY est très dangereux et la LFP va être très sévère au moins deux matches fermes et certainement un avec sursis. C’était pas le moment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here