Amiens SC – OL : Les notes du match

Si l’Amiens SC alignait une équipe bis, l’objectif de la qualification restait tout de même envisageable. Mais, face à des Lyonnais bien plus précis dans le dernier geste, les Amiénois n’ont pas pu rivaliser bien longtemps. Voici les notes du match attribuées par la rédaction du 11 Amiénois.

Matthieu Dreyer (4)

On ne va pas se mentir, son match n’a pas été un long fleuve tranquille. En effet, pris très vite à défaut par Dembélé, il n’a pu que repousser l’échéance sur la frappe de Fekir amenant le but de Léo Dubois. Par la suite, ses sorties n’ont jamais rassuré. Et c’était sa probable dernière chance de jouer cette saison. On se retrouvera (Francis Lalanne).

Emil Krafth (4)

Défensivement, il a encore beaucoup donné de sa personne. Cependant, l’apport offensif est proche du néant. Rien de transcendant sur ce match mais pas ou peu d’erreurs. S’il est capable de mieux, on sait qu’il va toujours tout donner (Maître Gims).

Khaled Adénon (3) 

Il n’a pas assuré en lieu et place de Prince Gouano. Lorsque ce dernier n’est pas présent, la différence se fait ressentir. Comme souvent face à ce genre d’adversaires, Khaled, pris de vitesse, a craqué sous les coups de boutoir de l’attaque lyonnaise. Shake it off (*Secoue-toi, Taylor Swift). 

Jordan Lefort (5)

Les rumeurs de transfert n’ont pas eu d’impact sur sa motivation. Il a rendu une copie correcte, avec de nombreuses interventions judicieuses. Cependant, quelques approximations ternissent son match. Mais, dans l’axe, il est une solution qu’il faudrait peut-être garder. T’en vas pas (Elsa).

Sanassi Sy (5)

Alors qu’il découvrait les matches face aux cadors, il aurait pu être timoré. Mais, dès les premiers contacts, il a apporté par sa jeunesse. Malgré tout, ce manque d’expérience l’aura incité à quelques largesses. Mais il représente peut-être le futur du poste. Pour demain, l’avenir (Louane).

Eddy Gnahoré (4)

La moyenne ne sera pas pour ce match. Tombé face à un Tanguy Ndombélé très difficile à prendre, il n’a pas eu d’impact sur la rencontre. Je veux juste qu’on se donne comme avant (Matthieu Edwards). Remplacé par Moussa Konaté, enfin de retour, qui aurait préféré un meilleur résultat.

Gaoussou Traoré (4)

Le jeune joueur disputait déjà son deuxième match face aux Lyonnais. Toujours volontaire, il a tout de même parfois tergiversé sous le pressing adverse. Mais, faute de mieux, il méritait sa titularisation. Cependant, face à un si grand adversaire, c’est compliqué. Je pensais plus du haut, revoir (Jérémy Frérot).

Oualid El Hajjam (3)

Positionné au milieu, son manque de repère à ce poste ne le sert pas. Peinant à se placer, repiquant souvent dans l’axe, parfois même trop, il a beaucoup couru sans vraiment proposer de bonnes solutions. T’es où, pas là, mais t’es où (Vianney).

Mathieu Bodmer (4)

Face à une équipe rapide, son jeu en première intention vers l’avant aurait pu être une solution viable. Mais, souvent trop esseulé, le capitaine du soir n’a pas pu jouer un rôle prépondérant dans cette rencontre. Ohé, ohé, capitaine abandonné (Gold).

Steven Mendoza (3)

Match très moyen du colombien. Alors que d’habitude, ses prises d’initiatives permettent de créer des brèches, il n’a pour ce match jamais changé de tempo pour prendre de vitesse les Lyonnais. Sur un air Latino (Lorie). Remplacé par Juan Ferney Otero dont les corners n’auront pris de hauteur, comme sa performance générale.

Cheick Timité (5)

Comme d’habitude, on ne peut pas reprocher sa débauche d’énergie. En effet, se donnant à 100%, Cheick offre des solutions et son jeu dos au but est très bon. Mais, peu aidé par ses coéquipiers, il était esseulé. Je suis seul au monde (Corneille). Remplacé par Stanley Segarel.

Christophe Pélissier (5) 

Il avait fait le choix de privilégier le championnat dimanche. Nul doute que pour tous les supporters, ce choix est judicieux (surtout en cas de victoire en championnat). Seul bémol, la sortie de Timité alors que d’autres donnaient des signes de fatigue (ou d’errances). Car le temps nous est compté, t’as fait le bon choix (Leslie).

Monsieur Brisard (Arbitre) (7)

Avec son dernier match à Amiens, nous attendions à un arbitrage médiocre. Mais, sur cette rencontre, il a quasiment toujours pris les bonnes décisions. Ce fut notamment le cas sur le carton rouge adressé à Marçal avant la mi-temps. Mieux que son match entre Amiens et Monaco. Et j’ai pardonné (Kyo)

Olympique Lyonnais (6,5)

Les Gones avaient décidé d’attaquer le match tambour battant. Un pressing intense, un jeu résolument porté vers l’avant. La première mi-temps était bonne. Après l’expulsion, ils ont été plus en gestion sans vraiment avoir été mis en danger. Les clefs de la réussite (Soprano).

Place au deuxième match de la semaine face aux Lyonnais. Avec cette fois-ci, des points en vue du championnat. Bien plus important pour l’Amiens SC.

Kévin KONRAD (avec M.G., C.Q.).

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Phili
Phili
2 années il y a

Rien de très glorieux globalement

Cheick Timité : « On avait besoin de nos supporters… »

Krafth

Emil Krafth : « Nous n’étions pas au niveau »