Amiens SC – OL : Les tops et les flops

désignez le MVP
oznor

Après la quatorzième défaite de l’Amiens SC face à l’OL (0-1), le 11 Amiénois vous livre les tops et les flops de la rédaction pour cette rencontre.

On a aimé :

 L’implication retrouvée après la Coupe

Après le « fiasco » (dixit Christophe Pélissier) de la seconde mi-temps à 11 contre 10 face au même adversaire jeudi soir, on n’attendait un Amiens SC avec un tout autre visage ce dimanche. Et si Amiens a fini par tomber pour la quatrième fois de la saison face à l’OL, l’impression d’ensemble donnée par les hommes de Christophe Pélissier fut bien plus séduisante. Avec beaucoup plus d’impact dans les duels, des sorties de balle maîtrisées et une défense bien en place, l’ASC s’est donné les moyens de faire douter sa bête noire. Il en demeure une impression de frustration aussi agaçante qu’encourageante.

Jordan Lefort à son aise dans l’axe

Si Cheick Timité est la grande révélation en attaque, Jordan Lefort n’en fini plus de convaincre au sein de l’arrière-garde amiénoise. Utilisé avec parcimonie sur le coté gauche lors de la première partie de saison, le joueur prêté à QRM l’année dernière, positionné à son poste préférentiel dans l’axe central, apparaît désormais comme un titulaire en puissance. Formant une doublette complémentaire avec Prince Gouano, il a longtemps permis à Amiens de conserver le point du nul au prix d’une bonne lecture de jeu, d’anticipations judicieuses, de relances réussies et d’interventions pleines de caractère. Pas impliqué sur le but de Denayer, le natif du 94 a su joindre la parole aux actes après ses déclarations d’avant match. De quoi se demander si les dirigeants de l’ASC doivent vraiment recruter dans ce secteur.

On n’a pas aimé :

L’ASC désormais barragiste

Ce premier mois de l’année, il est vrai, était le mois de tous les dangers avec au menu le PSG, Lille et l’OL. Pourtant un petit point pris ce dimanche, aurait permis à l’ASC de rester au dessus de la ligne de flottaison. Désormais 18ème et barragiste après la victoire dijonnaise face à l’ASM, Amiens termine donc ce mois de janvier avec un seul petit point pris face à Angers et un compteur bloqué à 18 unités. A 3 points du 19ème Monaco qui va forcément finir par se réveiller et 4 de la lanterne rouge guingampaise, il va vite falloir engranger pour ne pas finir pas être irrémédiablement distancé.

Un seul but en 4 rencontres de championnat

Les journées se suivent et se ressemblent et le constat est ainsi toujours le même, si l’ASC a rendu des copies plus que cohérentes depuis la reprise, le secteur offensif se montre trop défaillant pour permettre à Amiens de décrocher des points. Avec un seul but marqué en championnat même pas synonyme de points (Otero à Lille pour une défaite 2-1), il semble primordial à l’ASC de boucler l’arrivée de ces 3 fameux profils offensifs pourtant annoncés dès fin décembre. Car sans les bons ingrédients, même le meilleur des thaumaturges ne peut faire des miracles.

Cédric QUIGNON (avec l’ensemble de la rédaction)

Laisser un commentaire