Amiens SC : Oswald Tanchot « dans l’inconnue » avant Clermont

Amiens SC Tanchot

Toujours dans une phase de construction de son collectif, Oswald Tanchot n’a pas vraiment pu profiter de la trêve internationale pour réellement franchir un cap dans ce domaine. A cela s’ajoutent les incertitudes autour des joueurs présents en sélection ces derniers jours. De quoi complexifier la préparation d’Oswald Tanchot avant Clermont. Entretien.

La suite après cette publicité

Après le match perdu à Auxerre, vous reconnaissiez qu’il restait encore beaucoup de travail à accomplir. La trêve vous a-t-elle permis d’avancer en ce sens ? 

Cette trêve aurait été très importante pour travailler certains secteurs. Surtout dans notre capacité à jouer et défendre en avançant, mais quand les trois joueurs qui constituent le socle défensif de ton équipe sont absents, c’est difficile de travailler. On a fait des situations d’opposition tactique, mais j’ai parfois été obligé d’aligner des attaquants en latéraux, des latéraux en charnière, des milieux offensifs en défensifs. On a un effectif qui n’est pas suffisamment équilibré et c’était très difficile de travailler. C’est pour ça que je n’ai pas fait de match amical, parce que ça n’aurait pas été cohérent.

La suite après cette publicité

L’Amiens SC en dessous de ses capacités

Dans quel état avez-vous retrouvé vos internationaux ? (ndlr : Nicholas Opoku, Molla Wagué et Emmanuel Lomotey) 

Je suis déjà content pour eux quand ils sont sélectionnés parce que c’est toujours un honneur pour ces garçons de représenter leurs sélections nationales. Derrière ça, il y a évidemment toujours de l’inquiétude parce que ce sont des matches qui se jouent dans des conditions très différentes de ce que l’on peut connaître chez nous. Il y a beaucoup de difficultés liées au voyage, et la situation sanitaire ajoute des questionnements. On a vu beaucoup d’internationaux partir en sélection et revenir avec le virus. Ce sont pleins d’interrogations qui font qu’on a hâte de les retrouver. On a eu des retours différents et à l’heure actuelle, je n’ai pas encore vu Nicholas (Opoku), qui est passé ce matin faire un peu de récupération. Emmanuel (Lomotey) est rentré hier après un long périple. Il y a des contraintes liées à ça, à nous de nous adapter et passer au-dessus pour pouvoir être prêts demain (samedi), à 19 heures.

La suite après cette publicité

[J11] Amiens SC – Clermont : Avec Opoku et Wagué ?

Ce n’est pas le contexte idéal pour préparer la rencontre à venir….

Il y a un risque de blessure, mais mon collègue de Clermont a son attaquant qui a eu un long périple avec le Gabon, dormant même à l’aéroport. Tous les coaches qui ont des internationaux sont soumis à ce genre de péripéties quand ça concerne les sélections africaines donc il faut faire avec.

La suite après cette publicité

Diriez-vous que vous êtes un peu dans l’inconnu à l’approche de ce match ?

Je suis un peu dans l’inconnue par rapport aux retours des internationaux mais ce point d’interrogation va être levé. L’équipe est dans l’inconnue dans sa capacité à accélérer la cadence, notamment d’un point de vue offensif. A Auxerre, en première mi-temps, on a fait tout ce que l’on ne voulait pas faire, et je pense qu’on peut faire quelque chose de plus cohérent dans la durée, par contre il restera toujours cette interrogation de savoir comment on peut conclure et être plus efficace parce que même en étant en difficulté et menés 2-0 à Auxerre, on inverse le rapport de forces et avec un peu plus de qualité on peut arracher le nul. Il faut que l’on ait vraiment une prise en compte de ces manques-là. Ça passe par le collectif mais aussi la montée en régime de nos joueurs offensifs.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire