Amiens SC – PSG, les chiffres à retenir

Amiens SC

Auteurs d’une première mi-temps solide, les Amiénois se sont finalement inclinés face au PSG, samedi (0-3). On savait que le mois de janvier serait compliqué mais cela s’avère dans les faits. Néanmoins, la solidarité et la rigueur défensive dont Amiens a fait preuve durant une bonne partie du match peuvent être un motif de satisfaction pour les supporters. Le 11 Amiénois vous propose les chiffres qui ressortent de cette rencontre.  

6


Amiens a concédé son 6e penalty lors de cette 20e journée. Cela en fait l’équipe la plus sanctionnée dans ce domaine en ligue 1. Encaissant une nouvelle fois un but sur ce fait de jeu, Régis Gurtner n’aura pu empêcher Cavani d’ouvrir le score pour les parisiens. Destin.

30


Sur le front de l’attaque, Cheick Timité n’aura pas démérité. En touchant 30 ballons, l’attaquant Amiénois aura gagné bon nombre de duels. Souvent esseulé et bien pris pas la charnière parisienne, il aura réussi à faire jouer ses coéquipiers. De bonne augure pour la suite du championnat. Espoir.

2


On le sait, Amiens est une des équipes les plus fair-play de ce championnat. C’est simplement le 2e carton rouge récolté par Amiens cette saison. Mis en difficulté par Cavani puis Mbappé, Adenon s’est vu infligé deux cartons jaunes synonyme d’expulsion. Il manquera le déplacement à Lille. Coup dur.

5


Cette nouvelle défaite à domicile prouve une nouvelle fois les difficultés que rencontre Amiens à domicile. Cela fait désormais 5 matches que les hommes de Christophe Pélissier n’ont plus gagné à la Licorne. La dernière victoire au stade Crédit Agricole la Licorne remonte à la 9e journée. C’était lors de la réception de Dijon (1-0). Attente.

57


Après la défaite du PSG en coupe de la ligue face à Guingamp, on attendait une réaction des Parisiens. Finalement, Amiens aura tenu 57 minutes face au premier du championnat. Mettant à mal les offensives parisiennes durant une heure, Amiens aura craqué sur penalty. Regrettable au vu de la qualité défensive dont les Amiénois avaient fait preuve face aux stars parisiennes. Insuffisant.

Valentin ROSE

Laisser un commentaire