Amiens SC : Quel bilan peut-on tirer à la trêve ?

Amiens SC
@Panoramic

À la suite de son match nul contre Angers (0-0), l’Amiens SC a terminé la phase aller avec dix-huit points au compteur, le tout à une provisoire dix-septième place. En retard sur le plan comptable par rapport à la saison dernière, le club picard est-il en danger alors que se profile un mois de janvier particulièrement périlleux ? 

Trois points en moins mais…

Treizième de Ligue 1 avec 21 points à pareille époque la saison dernière, Amiens affichait alors un bilan de six victoires pour trois matches nuls et dix défaites. Cette année, le club picard a du se contenter de cinq succès (dont deux à l’extérieur), pour trois de partages des points et donc un revers supplémentaire. « On a une victoire en moins et des points à aller chercher en deuxième partie de saison, il n’y a pas d’autre analyse à avoir« , résume Christophe Pélissier à propos de la première partie de saison de son équipe. Dix-septième à la trêve avec dix-huit points, en attendant le match en retard de Dijon contre le Paris Saint-Germain, Amiens ne dispose que de deux points d’avance sur la zone rouge. Un total faible et provisoire mais finalement similaire à celui de la saison passée (ndlr : Lille était 18e avec dix-neuf points).

Un manque de régularité 

Fort de sa série de huit matches sans défaite, Amiens était passé de la quinzième à la neuvième place entre mi-octobre et début décembre l’an passé. Cette année, le club picard n’a jamais réussi à enchaîner deux succès de rang. Vainqueurs contre Reims (4-1), les Amiénois décrochaient un nul miraculeux à Saint-Etienne (0-0) avant de tomber face à Lille (2-3). Au total, ce sont cinq victoires qui ont été immédiatement suivies d’une défaite. L’actuel dix-septième de Ligue 1 a finalement attendu ce début d’année civile pour vivre sa meilleure série avec trois rencontres consécutives sans défaite (Bordeaux, 1-1 ; Valenciennes, 1-0 et Angers, 0-0). Une dynamique qui sera difficile à entretenir au regard du calendrier de ce mois de janvier avec les réceptions de Paris et Lyon et un déplacement à Lille.

Une défense en souffrance

Antépénultième défense du championnat, l’ASC a déjà encaissé 31 buts depuis le début de saison, soit un peu plus des deux tiers du total de la saison dernière (44 buts). Une performance qui avait permis à la formation de Christophe Pélissier d’afficher le quatrième meilleur bilan défensif du championnat. Perturbé par le début de saison de Prince Gouano et des performances en dents-de-scie de Khaled Adenon, le club picard a surtout souffert d’un bloc-équipe bien plus poreux que l’an dernier. Aussi talentueuses soit-elles, certaines recrues ont eu des difficultés à s’adapter à la rigueur défensive demandée par leur entraîneur.

Une attaque au ralenti ?

Dix-sept buts inscrits en dix matches, Amiens est sur des bases inférieures à la moyenne d’un but par match. Toutefois, ce total s’avère supérieur à celui de la saison dernière à la même période (ndlr : seize buts). Boostée par l’impact d’Eddy Gnahoré, auteur de quatre buts, et la réussite précoce de Saman Ghoddos (trois buts), la formation samarienne a compensé comme elle a pu l’absence de Moussa Konaté, victime d’une désinsertion de l’adducteur gauche face à Nantes, le 28 octobre dernier. Sur le retour, l’international sénégalais devrait retrouver les terrains début février.

La Rédaction

Amiens SC (2018/2019) : 

17ème avec 18 points

5 victoires, 3 nuls, 11 défaites

17 buts inscrits, 31 buts encaissés

Meilleur buteur : Eddy Gnahoré (4 buts)

Meilleur passeur : Saman Ghoddos (3 passes)

Nombre de cartons : 28 (27 jaunes et 1 rouge) (2ème au classement du fair-play)

Possession : 49% (13ème)

Amiens SC (2017/2018) : 

13ème avec 21 points

6 victoires, 3 nuls, 10 défaites

16 buts inscrits, 21 buts encaissés

Meilleur buteur : Moussa Konaté (4 buts)

Meilleur passeur : Gaël Kakuta (4 passes)

Nombre de cartons : 44 (42 jaunes et 2 rouges) (12ème au classement du fair-play)

Possession : 44% (17ème)

Laisser un commentaire