Adam Lewis Amiens SC
@Panoramic

Au-delà même de l’aspect des résultats et du visage affiché sur le terrain, l’Amiens SC suscite des interrogations au sujet de sa gestion en coulisses. Alors que le mercato s’avère toujours inachevé, que les recrues actuelles ne sont pas toutes en état de jouer et que des cadres pourraient bien plier bagage d’ici début octobre, c’est l’ensemble du projet amiénois qui laisse perplexe actuellement. 

Publicité

Une stratégie risquée

Avec deux défaites après trois journées de championnat, l’Amiens SC semble reparti pour une saison difficile, en dépit de son statut de club relégué de Ligue 1. Un sentiment renforcé par un mercato estival qui pourrait bien se clore par de mauvaises surprises avec des départs inattendus, l’ensemble de l’effectif ou presque ayant été mis sur le marché par la direction sportive. « C’est inadmissible, c’est quoi le projet d’un club, quand le directeur sportif dit qu’il est prêt à vendre tout le monde sauf Régis Gurtner, s’insurge Fabien Reinert. A un moment donné, faut construire une équipe, se stabiliser en Ligue 2 cette saison puis avoir l’ambition de remonter en Ligue 1 par la suite. Jusqu’ici, c’est incohérent ce qui se passe depuis la descente. »

Publicité

« Tenir ce discours au mois de septembre, après trois journées, alors que l’équipe est déjà en pleine reconstruction et qu’il reste un mois de mercato, je trouve ça assez ahurissant, surenchérit Romain Pechon. Quand on sait qu’Alexis Blin, qui est le capitaine depuis le début de saison, peut partir en cas de belle offre, c’est difficile à comprendre. Cela peut aussi expliquer son agacement visible contre le Paris FC et assez inhabituel chez lui. Aujourd’hui, je pense sincèrement que les joueurs sont un peu perdus. » S’il est vrai qu’Amiens a pris du retard à l’allumage en raison de la prononciation tardive de sa relégation en Ligue 2, le club picard donne le sentiment de naviguer un peu à vue, sans boussole sportive cohérente depuis le début de l’intersaison.

Publicité

De quoi expliquer l’investissement discutable de certains joueurs depuis le début de saison, au-delà même des lofteurs dans l’attente d’un départ qui se fait toujours attendre ? « Quand on aligne des joueurs qui ont la tête ailleurs, ce n’est pas acquis qu’ils donnent le maximum, confirme Lionel Herbet. Maintenant, si le joueur affiche un niveau de jeu en baisse, sa valeur et sa cote sur le marché vont également chuter. C’est aussi le problème actuel. Je suis persuadé que les joueurs ont le niveau, ils ont quand même joué en Ligue 1, je pense que le problème est avant tout mental chez eux. » Ce qui rejaillit donc forcément sur la performance sportive livrée par la grande majorité de l’effectif, bien en deçà des attentes légitimes du début de saison.

Publicité

Source : France Bleu Picardie

A lire aussi : 

L’Amiens SC et l’éloge de l’impuissance

[J3] Amiens SC – Paris FC : La parole aux supporters

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

2 Commentaires

  1. C’est simple Amiens n’a pas les moyens de ses ambitions et le Président (homme avisé le sait)
    La vente de ses joueurs peut lui permettre de faire illusion mais dans ce football les sommes pour avoir une belle équipe sont tellement énormes qu’il faut raison garder et profiter de certaines opportunités (évidemment très tard) pour faire venir des joueurs qui n’auront pas de propositions et qui reverront leurs tarifs à la baisse

Laisser un commentaire