Amiens SC : Quels enseignements tirer du dernier mercato ?

Bernard Joannin

En désaccord sur la stratégie à suivre, Christophe Pélissier et la cellule de recrutement de l’Amiens SC se sont à nouveau opposé lors du dernier mercato hivernal. Un sujet qui a mis en alerte les polémistes de l’émission la Tribune des Sports, diffusée chaque lundi sur France Bleu Picardie et animée par Mathieu Dubrulle, chaque lundi. 

La suite après cette publicité

Le mercato de trop ?

Pour Fabien Reinert, membre de Tribune Nord Amiens, « le mercato hivernal démontre un peu plus le conflit entre la cellule de recrutement pilotée par John Williams, les instances dirigeantes du club et Christophe Pélissier. » Alors que ce dernier souhaitait le renfort de trois joueurs offensifs, John Williams lui a dégoté le seul Serhou Guirassy et a échoué dans le rapatriement de Gaël Kakuta. Un bilan négatif qui fait suite à deux périodes de mutation qui avaient déjà laissé un goût d’inachevé à l’entraîneur amiénois.

La suite après cette publicité

Dans un tel contexte, Romain Pechon estime que « la relation entre John Williams et Christophe Pélissier est plus fragile que jamais« . Obligés de composer l’un avec l’autre depuis trois ans, les deux hommes ont peut-être touché du doigt les limites de leur collaboration ces dernières semaines. « Entre le président, le conseiller du président et l’entraîneur, c’est un ménage à trois où personne ne s’entend, constate Fabien Reinert. On en paye aujourd’hui les pots cassés. »

La suite après cette publicité

Et peut-être aussi demain puisque Christophe Pélissier, en fin de contrat, pourrait bien décider d’aller voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs, l’été prochain. « On sait très bien que Pélissier ne va pas resigner », peste Fabien Reinert, qui regrette aussi l’absence du président Bernard Joannin durant le mercato, « une période où il est nécessaire d’avoir quelqu’un qui tape du poing sur la table. » Or, Amiens semble avoir fait le choix de John Williams dans le conflit latent qui l’oppose à Christophe Pélissier.

La suite après cette publicité

Sans dire qu’il existe un état dans l’état à l’Amiens SC, le mode de fonctionnement sera peut-être à revoir à l’avenir. Avec ou sans Christophe Pélissier, en Ligue 1 ou bien en Ligue 2.

2 Commentaires

    • Phili ça t’arrive jamais d’être un peu réaliste (je dis pas optimiste juste réaliste), le club est à la lutte pour le maintien, pas relégué !!

Laisser un commentaire