Amiens SC MPG

Si vous êtes fan de foot et d’autant plus si vous suivez le 11 Amiénois, vous avez très certainement entendu parler de Mon Petit Gazon (MPG). À la veille du lancement du championnat de France, nous vous proposons un tour d’horizon des joueurs de l’Amiens SC, afin de préparer au mieux votre mercato !

Avec plus d’un million de joueurs, ce jeu de “football fantasy” vous permet d’enchérir sur les joueurs de Ligue 1, et les résultats de votre équipe virtuelle dépend des performances de vos joueurs lors du week-end. Jetons un œil aux côtes de nos joueurs favoris par poste.

Les gardiens : 

Gardien le plus onéreux au début de la saison dernière, Régis Gurtner est davantage rentré dans le rang. La faute à une défense moins souveraine qu’auparavant ayant fait augmenter son nombre de buts encaissés. Pour autant, l’Alsacien reste une valeur sûre du jeu avec une moyenne de 5,53. À 20 millions d’euros, il peut être une bonne alternative aux gardiens côtés que sont Walter Benitez, Edouard Mendy ou Benjamin Lecomte. Derrière lui, Matthieu Dreyer et Boris Essele sont côtés à moins de 10 millions d’euros, tandis que Gauthier Banaziak, parti à l’AC Amiens, est toujours présent. Attention au piège.

Notre choix : Un bon gardien est toujours primordial dans MPG. Un mauvais week-end peut parfois être sauvé par un gardien en état de grâce (8/10), arrêtant un but de l’adversaire ou empêchant un « but MPG ». Régulier au possible, Régis Gurtner est donc l’un des cinq gardiens que vous pouvez cibler en début de partie.

Les défenseurs : 

Capitaine de l’Amiens SC, Prince Gouano demeure l’un des joueurs les plus onéreux puisqu’il faudra au moins débourser 13 millions d’euros pour se l’offrir. Or, ce dernier affiche une moyenne en deçà de 5 sur la saison écoulée. Surtout, son avenir à Amiens s’inscrit encore en pointillés. Ce move n’est donc pas dénué de risques. Son partenaire de la défense centrale, Bakaye Dibassy, est tout juste moins cher avec un tarif de base de 11 millions d’euros, et lui aussi dans les rumeurs de transfert. Ainsi, nous pouvons déjà vous déconseiller de prendre Emil Krafth, lui aussi à 11 millions d’euros, récemment transféré à Newcastle. En finalité, les alternatives Christophe Jallet (9 millions) et Jordan Lefort (6 millions) s’avèrent intéressantes. S’ils ne sont pas assurés d’être titulaires, les deux hommes auront à coup sûr du temps de jeu cette saison. Le tout pour un rapport qualité/prix convenable. Pour les adeptes du mode Ultra, il faudra cependant prendre en compte le placement de Jordan Lefort, axial dans la réalité mais toujours latéral pour MPG.

Notre choix : Première recrue d’envergure du mercato estival, Haitam Aleesami est selon nous la bonne pioche en défense. Porté vers l’avant et habile sur coups de pied arrêtés, le latéral norvégien a déjà distribué deux passes décisives en préparation. Pour un coût de 11 millions d’euros et un statut de titulaire indiscutable, il peut être la bonne idée de votre mercato.

Les milieux : 

Coté à 1 million d’euros au début de la partie, Eddy Gnahoré a été l’une des « pépites » de la première partie de saison 2018/2019 de MPG. Désormais à un tarif de 13 millions, l’ancien joueur de Palerme, finalement inconstant, reste une option valable mais pas forcément prioritaire. Si vous cherchez un profil plus défensif, Alexis Blin est une alternative à prendre en compte en dessous des 10 millions d’euros. Même s’il ne marque pas beaucoup, Cheick Timité, classé comme milieu offensif, peut représenter un remplaçant de qualité à coup mesuré (13 millions).

Notre choix : S’il reste à Amiens, Bongani Zungu est clairement le feat idéal pour composer votre milieu de terrain. Cependant, il faudra se montrer patient puisque l’international sud-africain devrait manquer les premières journées de championnat. À nouveau, si vous jouez en Ultra, prenez en compte que Bongani Zungu, milieu défensif dans la réalité, est considéré comme un milieu offensif. Si vous ne voulez pas prendre de risque, il faut alors se rabattre sur Thomas Monconduit, qui ne coûte que 10 millions d’euros et sera encore un titulaire régulier de l’Amiens SC.

Les attaquants :

C’est très certainement le secteur de jeu le plus énigmatique possible. Prêté par Stuttgart, Chadrac Akolo reste une promesse (7 millions) alors que Juan Otero sort d’une saison poussive (11 millions). Quant à Rafal Kurzawa (5 millions) et Quentin Cornette (4 millions), on parle clairement là de paris. Enfin, attention à certains joueurs ayant quitté le club (Mamilonne) ou n’étant pas classé au bon poste (Demirel).

Notre choix : Konaté et Ghoddos en instance de départ et Juan Otero restant une énigme, Serhou Guirassy reste l’option la plus logique si vous cherchez un attaquant à moindre coût. Freiné par une suspension l’an dernier, l’international espoir n’a pas eu le temps d’affoler les compteurs. De quoi plafonner son prix et ainsi réaliser une bonne opération aux alentours de 20 millions d’euros sans doute.

Les paris : 

À l’instar de Cheick Timité, certains joueurs peuvent se révéler au fil de la saison. Doublure d’Haitam Alessami, Sanasi Sy (5 millions) pourrait gratter du temps de jeu au fil de la saison. Dans le coeur du jeu, Mahdi Talal (2 millions) dispose d’une bonne cote auprès du staff alors qu’Ulrick Eneme-Ella et Jack Lahne (3 millions) entendent bien obtenir du temps de jeu en tant que doublure de Serhou Guirassy.

1 COMMENTAIRE

  1. D’ailleurs en parlant de MPG, le 11 amiénois compte t-il créer sa ligue ? Histoire que l’on puisse la rejoindre 😀

Laisser un commentaire