Amiens SC : Quels joueurs pour les postes ciblés ?

Kakuta

S’il est bien entamé avec des négociations en cours avec certains joueurs, l’Amiens SC souhaite lors de ce mercato recruter un attaquant, un milieu offensif (central ou ailier) et un latéral gauche, voire un défenseur central. Malgré toutes ces pistes, nous avons souhaité proposer quelques profils intéressants qui se marieraient bien dans le collectif amiénois. Certains de nos rédacteurs ont listé ces joueurs.

Les propositions de Kévin Konrad

Forcément, avec un budget restreint, il semble difficile pour l’Amiens SC de cibler des joueurs à forte valeur marchande. Cependant, souvent adeptes des prêts avec option d’achat, les dirigeants possèdent plus d’une corde à leur arc. Pour le poste de latéral gauche, des joueurs intéressants sont plus ou moins sur le marché. Comme par exemple Théo Pellenard (Girondins de Bordeaux, 6 mois de contrat) qui, depuis le début de saison, n’évolue quasiment plus en Gironde. Il s’agit d’un joueur rapide, plutôt adroit offensivement et dur dans les duels. Ensuite, Pape Souaré (Crystal Palace) aurait l’avantage de connaître le championnat. Benoît Trémoulinas, un temps évoqué cet été, pourrait également être une alternative, à condition de voir dans quelle forme il est. Pour finir, le frère d’un ancien de l’ASC, Aly Cissokho, qui serait une belle pioche. Mais plus difficile à convaincre.

Pour le poste de milieu offensif, le profil de Gaël Kakuta reste le meilleur et son adaptation serait simplifiée. Mais des profils comme Ryad Boudebouz, s’ils peuvent être intéressants, semblent irréalisables. Il faudrait donc se pencher sur les joueurs qui ont connu la Ligue 1 en manque de temps de jeu. Dans ce sens, Axel Ngando (Gotztepe) connaît le championnat et pourrait évoluer dans l’axe ou sur un côté. Mickaël Barreto (Auxerre) apporterait sa hargne mais son intégration et son passif peuvent effrayer. Sur les côtés, Nicolas Maurice-Bellay (libre) possède une expérience qui serait utile. Yoan Gouffran arrive lui aussi en fin de contrat avec Goztepe.

Fabien Reinert : « Kakuta ? Ce serait une très bonne chose ! »

Pour finir, en attaquant de pointe, pourquoi ne pas tenter d’obtenir le prêt de Lenny Pintor ou Amine Gouiri (OL) afin de leur permettre de s’aguerrir en Ligue 1 Conforama ? Ou alors aller chercher un joueur prometteur en Domino’s Ligue 2. Des joueurs comme Pierre-Yves Hamel (Lorient) ou Gaëtan Charbonnier (Brest) seraient des joueurs à suivre. Cependant, une autre alternative est de chercher à obtenir un joueur confirmé. Et le profile idoine serait peut-être Cheick Diabaté. Mais, actuellement aux Emirats, il ne partira pas facilement. Pour finir, pourquoi ne pas essayer de faire revenir un joueur formé au club, Issiar Dia, dont la vitesse aiderait les Amiénois ?

Les propositions de Morgan Gressier

Comme l’a dit Kévin précédemment, l’Amiens SC va devoir la jouer malin pour ce mercato hivernal. Aucune folie n’étant possible, beaucoup de joueurs en fin de contrat (donc indemnités de transfert minime) peuvent être intéressants ou des joueurs en recherche de temps de jeu via des prêts, avec ou sans option d’achat.

> Mercato : John Williams espère « une à deux annonces d’ci la fin de semaine »

En défense, à gauche, Jorge, annoncé à tort lors du mercato estival, ne joue quasiment pas pour Porto. Prêté par Monaco au Portugal, Amiens pourrait bien lui offrir le temps de jeu qu’il n’a pas actuellement. Avec l’expérience de la Ligue 1, le Brésilien pourrait permettre à Bakaye Dibassy de se recentrer dans la défense amiénoise. Autre prêt possible, celui d’Olivier Boscagli de Nice. En effet, le jeune joueur ne trouve pas tout à fait sa place dans les compositions de Patrice Vieira et serait une bonne option à ce poste. Dans les joueurs en fin de contrat à l’été 2019, on retrouve Théo Pellenard de Bordeaux et aussi un international iranien, Milad Mohammadi, qui joue en Russie à Akhmat Grozny. La connexion avec Saman Ghoddos est toute trouvée. Rapide et très intéressant sur son côté, le latéral gauche s’est fait connaître pour une touche peu orthodoxe en Coupe du Monde (la vidéo).

> Bernard Joannin : « Même s’il n’y a pas de recrue, je pense que l’équipe peut se maintenir »

Si jamais le club n’arrivait pas à concrétiser au poste de latéral gauche, il serait bien de renforcer l’axe central de la défense. Quatre joueurs assez jeunes, en fin de contrat, peuvent remplir les cases pour renforcer une défense amiénoise nettement plus bousculée. En Ligue 2, Le Havre fait partie régulièrement des meilleures défenses du championnat. Le club le doit à sa paire Harold Moukoudi/Denys Bain, tous deux libres cet été. Si le premier devrait avoir des offres de grands clubs européens, le club a tout à gagner en le convainquant de signer pour un club intermédiaire dans sa progression. Le deuxième Havrais, 25 ans, montre beaucoup de sérénité à son poste et est très propre défensivement. Autre Français, Yoann Barbet, actuellement à Brentford (Championship), n’a jamais connu la Ligue 1. Cependant, sa polyvalence est un atout et le défenseur a le sens du but sur phase arrêtée. Enfin, stoppeur et très bon relanceur, Nelson Monte (23 ans, Rio Ave) a un profil intéressant et s’est imposé en Liga NOS.

Mercato : Amiens doit-il faire le forcing pour Kakuta ?

En 10, la piste Kakuta est bien évidemment la piste prioritaire de la quasi totalité des supporters amiénois. Le club lui doit énormément et inversement. Si celle-ci venait à ne pas aboutir, les dirigeants amiénois devraient s’employer sur des prêts avec option d’achat. À Dortmund, Shinji Kagawa ne fait pas partie des plans de Lucien Favre et devrait quitter le club allemand cet hiver. Bien que surprenante, cette piste à la Ganso pourrait se faire grâce à la ruse de la cellule de recrutement et l’Amiens SC tiendrait un joueur décisif en attaque. Dans des championnats inférieurs à la Ligue 1 regorgent de très bons joueurs à fort potentiel. C’est le cas de l’Allemand Hany Mukhtar qui évolue à Bröndby (Danemark), du Serbe Jovan Stojanovic du KV Courtrai (Belgique) et du tchèque Michal Travnik de Jablonec (République tchèque), adversaire de Rennes en Europa League. Les trois joueurs ont l’avantage d’être décisif (buts et passes décisives) dans leur championnat respectif et dans les différentes compétitions dans lesquelles ils sont engagés. Enfin, et il fait réellement partie des pistes de la cellule de recrutement, Haris Hajradinovic a un profil très séduisant en meneur de jeu.

L’Amiens SC suit un milieu offensif bosnien !

Le poste d’avant-centre s’annonce bien compliqué. En effet, l’enveloppe transfert étant limité, plusieurs options s’offrent au club. En fin de contrat, Fran Sol (26 ans, Willem II, Pays-Bas) enchaîne les buts (17 cette saison, ndlr). Dans notre championnat et aussi libre cet été, Robert Beric (Saint-Etienne) et Rachid Alioui (Nîmes), pour lequel Amiens avait fait plusieurs offres à l’été 2017, seraient d’excellents renforts. Ma préférence irait vers le deuxième qui se remet de sa blessure qui l’a éloigné du mondial en Russie, en témoigne son doublé contre l’ASC.

Amiens SC : faites votre mercato hivernal !

Si le club doit passer par des prêts avec option d’achat, quatre profils semblent intéressants sur le papier. Vincent Janssen (Tottenham) ne s’impose pas en Angleterre. Le club de Londres cherche à transférer celui qui a inscrit plus de 30 buts en une saison en Eredivisie (championnat néerlandais, ndlr). Autre profil qui pourrait chercher à se relancer, Nicolas de Préville (Bordeaux). L’attaquant ne fait pas partie des plans du duo à la tête des Girondins. Enfin, deux joueurs plus jeunes avec un profil similaire à Moussa Konaté, s’imposant dans un championnat inférieur avec un bon potentiel, pourraient faire du bien à l’attaque samarienne. Carlinhos Jr (FC Lugano, Suisse), proposé par mon binôme de paris, inscrit beaucoup de buts. Sa vivacité et son pressing sont de très bons atouts offensifs. Mieux, le Brésilien ne rechigne pas dans les efforts défensifs. En Autriche, Smail Prevljak (Red Bull Salzbourg) enchaîne lui aussi les buts et a une côte qui devrait grimper. Filiale du groupe Red Bull, le club autrichien est connu pour lancer de très bons jeunes à fort potentiel, cependant l’indemnité pourrait être un frein.

Amiens SC : Où en sont les recrues estivales ?

Finalement, le club pourrait être tenté d’intégrer des jeunes attaquants de grands clubs en recherche de temps de jeu en prêt sans option d’achat. Dans mes recherches, trois profils se sont détachés et leur faisabilité varie grandement, mais je crois que le club est assez malin pour les faire venir. C’est le cas de trois jeunes attaquants : Borja Garcés (Atletico de Madrid), Moise Kean (Juventus) et Alexander Isak (Borussia Dortmund).

La Rédaction

Laisser un commentaire