Comme chaque année, nos confrères de l’Équipe ont publié une enquête sur les salaires des vingt clubs de Ligue 1. Dix-huitième budget du championnat, le club picard apparaît à la seizième place du classement se basant sur l’estimation du salaire moyen brut élaboré par nos confrères. Un classement quelque peu biaisé. Explications. 

Kakuta et Gurtner sous-évalués

Pour sa troisième saison en Ligue 1, l’Amiens SC a vu sa masse salariale nettement augmenter. Premièrement par l’inflation de certains salaires, à commencer par Moussa Konaté (de 60 000 à 100 000€), mais aussi Saman Ghoddos (de 40 000 à 75 000€) et surtout Serhou Guirassy (de 30 000 à 100 000€). Enfin, le retour de Gaël Kakuta, dont le salaire est quelque peu sous-évalué par nos confrères de l’Equipe, qui estiment que le meneur de jeu ne gagnerait « que » 60 000€ par mois, a également gonflé la masse salariale picarde. Comme pour chaque membre de l’effectif, cette rémunération est complétée par un système de primes de résultat et de performance qui peut l’amener à doubler ses émoluments. Or, l’ancien joueur de Chelsea touche également des primes automatiques, réparties sur l’ensemble de la saison, qui font automatiquement grimper la note mensuelle aux alentours de la fatidique barre des 100 000€.

Prolongé à l’été 2018, Régis Gurtner dispose également d’un fixe plus élevé que ne laisse croire l’enquête de nos confrères. Quant à Luka Elsner, qui serait l’un des entraîneurs les moins bien payés du championnat (30 000€/mensuels), la réalité est tout autre puisque l’entraîneur franco-slovène gagne près du double de cette somme. La donne est sensiblement la même pour Steven Mendoza, lui aussi évalué à 30 000€ par mois. Enfin, il est à noter la rémunération élevée de Chadrac Akolo, prêté avec option d’achat et qui reste jusqu’ici un échec de recrutement assez onéreux au regard des 70 000€ mensuels qu’il représente dans la masse salariale picarde. A l’inverse, Amiens a une fois encore touché le gros lot avec Arturo Calabresi, devenu une pièce maîtresse de sa défense pour un coup extrêmement limité.

Source : L’Equipe

A lire aussi : 

Amiens SC : un match nul finalement rassurant

Amiens SC : la parole est à la défense

3 Commentaires

  1. Ça fout les boules autant argent certain joueur ne mouille pas maillot ou qui joue même pas donne moi 36000 euro déchire tout au boulot moi mais c est vrai qu Amiens il y a des joueurs qui joue les star et le président en vacances dans les îles pendant le club sombre je pense que il y a du monde a fout dehors Pélissier lui vous mis la misère roi la ligue 2 et bientôt la ligue 1 penser au supporter

Laisser un commentaire