Initialement programmée ce mercredi à 19 heures, la rencontre opposant l’Amiens SC à Reims a été reporté quelques instants avant le coup d’envoi. En cause, un brouillard dense au-dessus du stade Crédit Agricole la Licorne. 

Une annulation prévisible

Alors que l’Amiens SC espérait mettre fin à son hémorragie de défaites et de buts encaissés à l’occasion de la réception de Reims, ce mercredi, les conditions météorologiques ont contraint les instances décisionnelles à décréter le report du match. « Après une réunion en présence du corps arbitral et des deux capitaines, il a été décidé à 18h55 que le match n’aurait pas lieu, a déclaré Claude Jaunet, délégué principal de la rencontre, en conférence de presse. La raison évoquée est un brouillard présent et persistant, sans aucune amélioration prévisible. De ce fait, aucune visibilité depuis les tribunes sur l’aire de jeu. »

Effectivement, un épais brouillard sévissait sur Amiens depuis la fin d’après-midi, rendant dès lors très improbable la tenue du match. Pourtant, la décision a été prise très tardivement, suscitant la colère des spectateurs ayant finalement fait le déplacement pour rien. « Nous avons pris toutes les dispositions à partir du moment où l’on est arrivés au stade, à savoir deux heures avant le coup d’envoi, assure Florent Batta, l’arbitre de la rencontre. Nous nous sommes rendus en tribunes pour se rendre compte de la visibilité pour les différents spectateurs. Ensuite, nous avons inspecté le terrain jusqu’à l’échauffement. » 

Dans l’attente d’une nouvelle date

Dès lors, le match semblait être sur le point de démarrer, l’ensemble du protocole ayant même été mis en place. « Au moment du coup d’envoi, nous avons constaté que la visibilité n’était pas suffisante. D’un poteau de corner à l’autre, les assistants ne pouvaient pas se voir, détaille Batta. Nous n’étions pas dans les meilleures dispositions pour pouvoir distinguer les joueurs. Les gardiens de but ne se voyaient pas non plus d’une surface à l’autre. Tous ces éléments ont fait que la visibilité était insuffisante pour que la rencontre puisse se dérouler dans les meilleures dispositions et nous avons pris la décision de remettre la rencontre. »

Une décision tardive qui ne faisait pas l’unanimité dans les couloirs de la Licorne. « On a attendu de voir ce que ça donnait, se défend encore Batta. Entre notre arrivée au stade et le coup d’envoi, il y aurait pu avoir une amélioration possible mais ça n’a pas été le cas. J’ai échangé avec les deux capitaines et les deux gardiens de but pour constater communément ce qu’il en était. Après avoir pris la décision finale, j’ai de nouveau pris un ballon, me suis rendu dans les deux surfaces accompagné des capitaines pour constater avec eux ce qu’il en était. A notre retour, nous avons informé les entraîneurs de la décision finale. »

Privés de match, les joueurs de Luka Elsner ont donc eu le droit à une séance d’entraînement d’une heure, dans l’attente de la réunion de la décision Commission des compétitions de la Ligue de football professionnel pour décider d’une nouvelle date pour cette rencontre de la seizième journée de championnat. Vraisemblablement , soit mercredi prochain, soit le mercredi 15 janvier.

Romain PECHON

A lire aussi :

[J16] Amiens SC – Reims : le live de la rencontre

Amiens SC : Dibassy entrevoit le bout du tunnel

2 Commentaires

  1. Pourquoi une décision aussi tardive ? Il y avait déjà du brouillard à 17 heures…
    Une fois de plus, on retiendra le mépris et la condescendance avec lesquels on traite les abonnés et les spectateurs. Même si on est habitués, ça contrarie quand même.
    Le manque de respect avec lequel on traite des personnes qui se sont déplacées ( en premier lieu les rémois), reste en travers de la gorge.

Laisser un commentaire