Amiens SC – Reims : Les notes du match

Ce samedi soir, Amiens affrontait le Stade de Reims dans un match à ne pas perdre. Fidèle à son 4-2-3-1, Christophe Pélissier pouvait compter sur le retour de Zungu et les premières titularisations de Krafth et Ghoddos. Seule ombre au tableau, la situation de Prince Gouano qui souhaite vivement quitter le club. Découvrez les notes du match des différents protagonistes. 

Régis Gurtner (6) :

Lors de ce match, il a vite été mis à l’épreuve sur une action de Métanire. Par la suite, très peu de travail, surtout après le carton rouge. Il encaisse cependant un but (refusé) de Chavarria avant de céder devant Cafaro. Toujours pas de clean sheet pour le gardien amiénois (préparation comprise) mais un match correct dans l’ensemble.

Emil Krafth (6,5) :

Titularisé en lieu et place de Oualid El Hajjam, le scandinave a montré une sérénité de tous les instants. Défensivement, il n’a que très rarement été pris à défaut. Offensivement, il offre des solutions aussi bien dans le jeu court que par ses centres. Il délivre d’ailleurs sa première passe décisive pour Moussa Konaté.

Khaled Adenon (5,5) :

Un peu gêné par la vitesse des attaques rémoises, il a cependant canalisé les offensives adverses. Il a également bénéficié de l’infériorité numérique des champenois moins offensifs de ce fait. Malheureusement, il est un peu trop relâché sur le but en fin de match.

Bakaye Dibassy (5,5) :

Sur ce début de saison, les performances de Bakaye sont souvent le reflet de celui qu’il accompagne. Et ce match ne déroge pas à la règle. Bon dans les duels la majorité du match, il laisse trop d’espace au buteur adverse sur la réduction du score.

Jordan Lefort (6) :

Jordan, qui découvrait la Ligue 1 Conforama lors de la première journée, avait eu de difficultés face à la vivacité de Bertrand Traoré. Mais lors de ce match, il a réussi une prestation d’un tout autre calibre. Evidemment, tout n’a pas été parfait, mais la montée en puissance et en confiance est là. Il délivre une merveille de centre pour le but de Saman Ghoddos.

Eddy Gnahoré (7,5) :

Unanimement salué par nos soins lors des deux premiers matchs, il réalise de nouveau une performance de haut vol. Son profil, proche d’un Tanguy Ndombélé, permet au milieu amiénois de ne jamais être dans l’urgence. Il pose le jeu, oriente mais il est aussi capable de se projeter. Et il est également très fin techniquement, comme le prouve son but de classe. La bonne pioche pour le club.

Bongani Zungu (6,5) :

Il n’était pas présent dans le groupe lors des matchs précédents. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sa présence change considérablement le jeu de son équipe. Il remporte quasiment tous ses duels, effectue un travail de sape dans la récupération et essaie d’orienter le jeu au mieux. Il est remplacé par Fofana qui a perdu quelques ballons mais a effectué une entrée correcte.

Juan Ferney Otero (6) :

Toujours très volontaire, on sent qu’il trouve ses marques sur son côté droit. En sachant que Ghoddos vient d’arriver, leur relation est à construire. Mais sur ce match, le colombien a d’abord profité de sa vitesse et n’hésite pas à provoquer. Il apporte toujours défensivement grâce à son repli défensif. En progrès.

Saman Ghoddos (6) :

Arrivé seulement la veille du match, il n’a pu participer qu’à une seule séance d’entrainement. Il a parfois semblé chercher un peu à comprendre les déplacements de ses partenaires. Mais nul doute que sa technique dans son rôle de meneur de jeu sera un atout pour l’Amiens SC. Il ponctue son match par un but de toute beauté, une tête lobée de l’entrée de la surface. D’ailleurs, il reçoit une ovation du public et laisse sa place à Matthieu Bodmer, propre dans tout ce qu’il a tenté.

Stiven Mendoza (7) :

Stiven a réalisé une de ses meilleures prestations sous le maillot amiénois. Ses accélérations représentent un danger constant et son aisance dans les duels crée des occasions. Pour l’ouverture du score, il décale bien Konaté, passeur décisif. Il est également victime d’une énorme faute de Métanire (expulsé sur le coup). Mais, après avoir craint une grosse blessure, il se relève et continue de dynamiter la défense. Il délivre une passe décisive sur ce match. Une prestation aboutie de sa part. Il cède sa place à Rafal Kurzawa, qui retrouve progressivement le rythme de la compétition.

Moussa Konaté (7,5) :

Comme à son habitude, Moussa n’a pas rechigné dans son pressing et ses duels. Les défenseurs rémois ont eu des difficultés à le bloquer. En deuxième période, il est à la réception d’un centre au deuxième poteau de Krafth. Puis, il marque son deuxième but sur une frappe en pleine lucarne suite à une passe dans l’axe de Mendoza. Gros match de sa part, le vrai Moussa est de retour, pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Christophe Pélissier (7) :

L’entraîneur, ravi d’avoir enfin recruté son meneur de jeu, avait aligné une équipe pour prendre le jeu à son compte. Et dans ce sens, le match a été parfait. Des choix pertinents (Krafth titulaire, du temps laissé à Kurzawa pour se mettre en condition, Ghoddos qui joue 60 minutes), il n’attend plus que quelques recrues pour être prêt à se lancer dans cette lutte au maintien. Mais le match de son équipe va certainement lui apporter une base de travail solide, notamment offensivement. Les changements ont été logiques.

Monsieur Batta (Arbitre) (4) :

Certains redoutaient cet arbitre, ils n’ont pas été déçus. Ce dernier aura brillé par son absence sur l’attentat de Métanire sur Mendoza. Heureusement, la VAR a corrigé cette absence, lui laissant le temps d’analyser la situation. Il n’a de plus pas été aidé par ses assistants, avec notamment un but hors-jeu validé puis rectifié par la VAR.

Stade de Reims (4) :

Nous évoquions le fait que Reims était une formation qui aimait marquer vite et fermer le jeu. L’équipe a aujourd’hui montré que c’était compliqué pour elle de revenir lorsqu’elle était menée. Peu de solutions offensive, une défense prise trop facilement de vitesse. Un match loin de ce à quoi s’attendait Christophe Pélissier.

Kévin KONRAD (avec R.P., A.C. et V.R.).

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Saman Ghoddos

Saman Ghoddos : « Je vais m’améliorer »

Jordan Lefort : « La saison est enfin lancée »