Amiens SC-Rennes : les tops et les flops

gouano courtisans mercato

Après la deuxième victoire de la saison de l’Amiens SC face à Rennes (2-1), le 11 Amiénois vous livre les tops et les flops de la rédaction pour cette rencontre.

La suite après cette publicité

On a aimé : 

Un état d’esprit retrouvé

Nous ne les avions pas reconnu lors de la seconde mi-temps samedi soir. Mais les hommes de Christophe Pélissier ont fait preuve, hier, d’un état d’esprit irréprochable pour renouer avec la victoire. Impact physique, abnégation, solidarité, volonté de produire du jeu… Tout n’était pas parfait mais l’Amiens SC a retrouvé son ADN pour faire tomber à la Licorne une très belle équipe de Rennes. Et presque qu’éteindre son armada offensive européenne.

La suite après cette publicité

Le capitaine Gouano est de retour

Déchu logiquement de son capitanat après son départ manqué pour Anderlecht, Prince Gouano a récupéré son brassard. La preuve que son entraîneur lui fait de nouveau pleinement confiance et que cet imbroglio est enfin oublié. Et pour faire taire tous les sceptiques qui auraient pu trouver cela prématuré, il a fait preuve sur le terrain d’une combativité impressionnante en multipliant les interventions. Sa hargne pour boxer le ballon au fond des filet et sa réaction sur le second but montre que son corps mais aussi sa tête sont de nouveau 100% amiénois.

La suite après cette publicité

L’empreinte croissante de Saman Ghoddos

S’il avait déjà scoré deux fois à La Licorne depuis son arrivée, son influence dans le jeu était jusqu’à ce soir trop discrète. Très remuant sur son coté gauche, s’intégrant parfaitement à l’animation offensive mise en place par Christophe Pélissier, l’international iranien a en outre délivré deux passes décisives. Il montre ainsi que son pied droit peut également servir à faire briller ses coéquipiers. Faisant en outre preuve d’un état d’esprit irréprochable sur et en dehors du terrain, Saman Ghoddos va certainement très vite devenir l’un des chouchous du public de La Licorne !

La suite après cette publicité

On n’a pas aimé : 

Rennes, le chat noir de Quentin Cornette ?

Déjà blessé gravement au Roazhon Park la saison passée (fracture du péroné), il faut croire que le Stade Rennais porte vraiment malchance à l’ailier amiénois. Sortie sur civière dès le quart d’heure de jeu après une action qui paraissait anodine, le natif de La Ciotat a dû quitter ses coéquipiers avec l’aide de la civière, visiblement touché au genou. Si l’on ne connait pas encore la gravité de sa blessure, sa sortie est le gros point noir de la soirée après la longue indisponibilité de Bongani Zungu, opéré hier.

Un dernier quart d’heure mal maîtrisé

A 2-0 et à 11 contre 10 à la 66ème minute de jeu, cette rencontre semblait totalement pliée pour l’Amiens SC. Pourtant, en continuant à vouloir aller de l’avant, les amiénois se sont exposés au retour du Stade Rennais qui a manqué d’un rien le but de l’égalisation dans les dernières secondes. Un péché mignon sans conséquence. Sauf pour une ultime belle frayeur et un nouveau match sans clean sheet pour Régis Gurtner.

L’exclusion de Simon Lucq

Simon Lucq n’est pas connu dans les travées du Stade de la Licorne pour son tempérament. Pourtant, celui-ci a été expulsé alors qu’il échauffait les remplaçants aux bord du terrain. En effet, M. Hamel lui a semble-t-il reproché d’avoir contesté trop vigoureusement l’une des ses décisions. Risquant une lourde suspension, ce fait de match a priori anodin, pourrait avoir des conséquences et compliquer l’organisation du staff lors des futures échéances.

Cédric QUIGNON

Laisser un commentaire