Après le départ de Bongani Zungu, prêté avec option d’achat aux Glasgow Rangers, l’Amiens SC a officialisé la rupture de contrat de Rafal Kurzawa. Comme annoncé par nos soins, l’international polonais est désormais libre de s’engager avec le club de son choix.

Publicité


Un échec prévisible

Deux ans après son arrivée à Amiens, Rafal Kurzawa quitte définitivement le club. En dépit de son statut de mondialiste, le gaucher polonais ne s’est jamais imposé en France, la faute à un profil difficilement compatible avec les exigences physiques de la Ligue 1 et de la Ligue 2. Disposant d’offres de plusieurs clubs de l’Europe de l’Est, l’international polonais a obtenu la rupture du contrat qui le liait au club jusqu’en juin 2021. Une triste fin pour un des échecs retentissants de John Williams.

Publicité


A lire aussi : 

L’Amiens SC a tenté d’exfiltrer Chadrac Akolo

Luigi Mulazzi (Amiens SC) : « On n’avait rien promis à Kalulu ! »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

1 COMMENTAIRE

  1. les journaleux du 11 amienois devraient peut etre utiliser un calculette et faire l addition des plus et moins values sur les joueurs degagés par williams depuis 5 ans. et comparer avec le resultat avec celui du psg par exemple.
    les critiques sont faciles ça permet de créer du buzz, d’augmenter les visites du site et donc les revenus publicitaires. mais ça ne produit aucune critique constructive qui permettrait à l’asc de progresser. qu il y ait des lacunes, des erreurs dans la stratégie, je veux bien l’admettre, il y en a dans tout les clubs d’ailleurs (au fait votre dieu Pellissier a paumé 4 des 5 derniers matchs, on ne vous entend pas…) mais lyncher williams et joannin c’est moche.

Laisser un commentaire