Publicité


Intégré au staff technique de Luka Elsner en janvier dernier, Serge Costa occupe le rôle d’adjoint en charge du développement des joueurs. Un rôle nouveau et encore assez obscur pour le grand public. Décryptage.

Publicité


De grands noms à son tableau de travail

Benjamin Pavard, Mattéo Guendouzi, Idrissa Gueye, ces trois joueurs ont un point commun : ils ont tous les trois été sous l’aile de Serge Costa, actuel adjoint de Luka Elsner à l’Amiens SC. Car avant de rejoindre le club amiénois, Costa a eu de grands noms en tant qu’entraîneur chargé du développement des joueurs, un poste dédié en grande partie à l’épanouissement d’un joueur sur le terrain. « Quand je collabore avec un joueur, je le fais travailler selon les préférences de ses coéquipiers. Je prends en compte la manière dont ils se déplacent, la nature et les récurrences de leur jeu sans ballon, expliquait-il à nos confrères de Foot Mercato il y a quelques semaines. On ne fait jamais du travail technique pour faire du travail technique. Tout est toujours contextualisé donc le joueur travaille comme si ses coéquipiers étaient vraiment avec lui. »

Grâce à son travail au service Sports Marketing chez la marque Puma et ses notions tactiques et techniques apprises pendant ses études, mais aussi à l’AS Nancy et au RC Strasbourg, le membre du staff amiénois a pu disposer d’une large palette pour progresser dans son nouveau domaine de travail. « À la base, je suis diplômé d’un Master en marketing et management du sport. J’ai d’ailleurs commencé ma carrière en étant scout pour Puma, où j’étais chargé de recruter des joueurs talentueux et prometteurs pour représenter la marque, ajoutait-il. Mêler le management/sponsoring sportif avec mon activité d’entraîneur m’a permis de travailler mon œil. À ce moment-là, j’ai commencé à chercher quels paramètres pouvaient permettre aux joueurs de performer mais aussi ce qui pouvait les empêcher d’aller au bout de leur processus de développement. »

Publicité


Mais la force principale de celui qui est passé par l’université de Lisbonne, tel un certain José Mourinho, réside également dans sa capacité à s’adapter aux nouvelles données d’analyse du football moderne. Une aide précieuse, selon lui, lors de son travail avec l’actuel joueur du Paris Saint-Germain, Idrissa Gueye. « En utilisant les stats avancées et en modélisant les systèmes de jeu des meilleures équipes, on s’est rendu compte que de trouver un joueur lancé dans les 30 derniers mètres, comme pouvait le faire Matuidi, était beaucoup plus efficace que de tenter une frappe lointaine ou sans angle. Donc avant de commencer les entraînements spécifiques avec Idrissa, il a fallu faire un travail de recherche conséquent et lui faire prendre conscience de ce qu’il pouvait améliorer via l’analyse vidéo, les stats avancées et les situations de jeu sur le terrain. »

Publicité
Publicité


Arrivé courant janvier à l’Amiens SC, celui qui a repris la devise de Mathieu Bodmer expliquant que « dans le foot, on a que ce que l’on mérite » devrait être un soutien de poids pour Luka Elsner dans l’optique de « mériter » une revanche et un retour en Ligue 1.



Source : Foot Mercato

A lire aussi :

Ligue 1/Ligue 2 : 250 millions de droits TV début août

Ligue 2 : Date de lancement connue pour Téléfoot

Publicité
Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments