Panoramic

Buteur providentiel de l’Amiens SC face à Nancy (1-0), Serhou Guirassy a surpris tout son monde en prenant part à cette rencontre marquant le retour en Ligue 2 du club picard. En instance de départ, l’attaquant a tout simplement souhaité aider une dernière fois le club qui a relancé sa carrière. Retour sur l’événement de ce premier match de la saison. 

Publicité


Une titularisation surprise

Samedi 22 août 18h01, après plus de cinq mois d’attente, la première feuille de match de la saison tombe. Et si Mickaël Alphonse, qui n’était pas encore qualifié était bien absent, un nom saute aux yeux de tout le monde, celui de Serhou Guirassy. Principale valeur marchande du club, qui en espère pas moins de 20 millions d’euros, et absent durant toute la préparation estivale, l’attaquant de 24 ans se retrouve pourtant bombardé titulaire à la pointe de l’attaque picarde à la surprise générale. « Il est venu taper à ma porte et m’a dit « coach, si vous voulez compter sur moi, je suis prêt, confie Luka Elsner. A partir de là, ça a été assez rapide. Ça fait plusieurs semaines qu’il s’entraîne avec nous, il n’a pas loupé une séance et pourtant c’est le seul qui est sûr d’avoir un transfert vers le très haut niveau. Physiquement il est prêt et ça lui a permis ce soir de mettre un but qui donne les trois points. »

Publicité


N’en déplaise à Jean-Louis Garcia, lui aussi surpris et quelque peu irrité par la présence inattendue du meilleur buteur de l’Amiens SC. « La grosse surprise est la titularisation de Serhou Guirassy, qui est sur le départ, qui vaut un montant à deux chiffres en millions d’euros, qui ne devait plus jouer en Ligue 2, qui ne va sûrement plus jouer en Ligue 2 et qui a joué contre nous, peste l’entraîneur de Nancy. Quand on l’ajoute à (Saman) Ghoddos et (Juan) Otero, on se retrouve avec trois joueurs qui peuvent jouer dans beaucoup de clubs en Ligue 1. Quand j’entends mon collègue se plaindre de son effectif, j’aimerais avoir un trio offensif aussi costaud. » « On n’avait pas forcément envie de crier sur tous les toits qu’il allait être avec nous, répond Luka Elsner. C’est bien qu’il ait été sur le terrain, ça montre bien l’état d’esprit du garçon et à quel point il est porteur de cette idée de sacrifice. »

Publicité


Un comportement irréprochable

En effet, Serhou Guirassy n’avait pas grand-chose à gagner et même beaucoup plus à perdre en prenant part à ce match. Si son transfert n’a pas encore été bouclé, celui-ci ne fait guère l’ombre d’un doute et devrait être conclu dans les prochains jours. Ainsi, l’ancien attaquant de Cologne a pris le risque de se blesser et de galvauder ses chances de quitter le club dans les prochaines semaines. « Il était là pour l’équipe, pas pour lui-même, se félicite Luka Elsner. Ne pas le mettre pour ne pas se blesser, ce serait aller à l’encontre de l’éthique sportive. On a un joueur sous contrat, qui est rémunéré et est un très bon joueur. Pour un club de football, prendre trois points, ça vaut beaucoup de choses. Au-delà de l’aspect financier, on ne peut pas fermer la porte à un joueur comme ça. » Soit autant de raisons qui expliquent que l’Amiens SC n’a pas hésité à tenter ce pari risqué et finalement payant.

Publicité


« Je n’ai pas participé aux matches de préparation parce que je suis en instance de départ. C’était une stratégie du coach, je me suis entretenu avec lui pour pouvoir jouer ce match et on a attendu le dernier moment pour pouvoir l’annoncer. Il m’a fait confiance et je lui ai rendu, savoure Serhou Guirassy. Pour l’instant je suis Amiénois et je vais tout donner comme ce soir (samedi) tant que je serai ici. » Une attitude qui a suscité les louanges de Luka Elsner après la rencontre : « Quand un joueur qui vaut vingt millions montre l’exemple, ça ouvre la voie aux jeunes. Il démontre ce que doit être un vrai professionnel. Il a été accompagné par tous nos cadres, à commencer par Alexis (Blin), le capitaine, Yohann (Thuram) dans les buts, Saman (Ghoddos) qui a beaucoup aidé. » Quoi qu’il en soit, le héros de ce match restera Serhou Guirassy, dont les très probables adieux au public de la Licorne auront marqué les esprits. C’est le moins que l’on puisse dire !

Romain PECHON

A lire aussi : 

[J1] Amiens SC – Nancy : les notes du match

Serhou Guirassy (Amiens SC) : « Le coach m’a fait confiance, je lui ai rendu »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire