Amiens SC : Stephen Odey peut-il être l’homme providentiel ?


Buteur contre Grenoble, Stephen Odey est désormais le seul attaquant de métier de l’Amiens SC, suite au départ de Moussa Konaté pour Dijon. A tout juste 22 ans, l’international nigérian a-t-il l’étoffe d’un numéro 1 ? Peut-il jouer seul devant ? On en débat !

La suite après cette publicité

L’étoffe d’un numéro 1 ?

De son face à face raté en début match jusqu’à ce coup de tête courageux et inspiré en milieu de seconde période, Stephen Odey est passé par toutes les émotions lors du succès de l’Amiens SC face à Grenoble. « En tant qu’attaquant, je devais faire quelque chose pour aider l’équipe à gagner. Je suis très content d’avoir marqué ce premier but qui nous nous donne les trois points, se félicite l’attaquant prêté par Genk. Le tir était très fort, mais c’est mon travail. En première mi-temps, j’avais raté une grosse occasion et je voulais faire quelque chose pour corriger ça. Je devais mettre ma tête et marquer pour l’équipe. » 

La suite après cette publicité

Son compteur personnel débloqué, Stephen Odey a peut-être bien fait sauter un verrou psychologique face à Grenoble. Au point de devenir un titulaire indiscutable à la pointe de l’attaque ? « Je ne vais pas tirer une conclusion après l’avoir vu à trois reprises. Il met ce but en deuxième mi-temps mais il y a aussi cette occasion ratée après 50 secondes, où on ne peut pas remettre en cause sa lucidité, tempère Antoine Caux, notre confrère du JDA. Il loupe un face à face, il tape la terre. Maintenant, cela ne l’a pas plombé puisqu’il est parvenu à marquer par la suite. »

La suite après cette publicité

« Stephen Odey a des qualités indéniables, poursuit Romain Pechon, rédacteur en chef du 11 Amiénois. Contre Grenoble, sur cette première situation, il n’a pas le geste du buteur, parce qu’il ouvre trop son pied, parce que son pied d’appui n’est pas dans le bon axe et parce que son corps est mal positionné. C’est ce qui peut susciter des doutes sur sa capacité à être le tueur espéré, à jouer seul devant. Finalement, il marque le but qui est le moins facile à mettre. Maintenant, il arrive à garder des ballons, malgré son gabarit assez limité, il est assez puissant, rapide et technique, c’est un joueur qui peut jouer en combinaison. Reste à savoir s’il pourra exister seul devant dans les matches où Amiens va souffrir. »

La suite après cette publicité

D’autant qu’il est désormais la seule solution naturelle pour évoluer à la pointe de l’attaque de l’Amiens SC, même si Juan Otero et Amadou Ciss peuvent être des solutions de repli, notamment en cours de match. En outre, Oswald Tanchot semble avoir trouvé un certain équilibre en 4-3-3, de quoi limiter les chances de le voir évoluer autour d’un autre attaquant. Cela sera-t-il suffisant pour permettre à l’Amiens SC d’entamer une remontée vers les sommets et à Stephen Odey d’exploiter la plénitude de ses moyens ? Réponse dans les prochaines semaines.

A lire aussi : 

L’Amiens SC doit-il recruter pour remplacer Moussa Konaté ?

Amiens SC : Amadou Ciss, une promesse à confirmer

Laisser un commentaire