amiens sc entraînement mendoza

Alors que le mercato de l’Amiens SC est encore au ralenti, dans l’attente de l’officialisation de l’arrivée de Nicholas Opoku, les polémistes de La Tribune des Sports, diffusée chaque lundi sur France Bleu Picardie et animée par Mathieu Dubrulle, ont débattu du très probable transfert de Steven Mendoza. 

Un accord autour de cinq millions ?

Sorti à la mi-temps contre Reims et excusé lors du dernier entraînement de la semaine, jeudi dernier, Steven Mendoza apparaissait alors tout proche d’un départ. Pourtant, l’international colombien était bien présent au centre d’entraînement lundi matin. La faute à l’Amiens SC qui a placé la barrière trop haute en réclamant une somme estimée à sept millions d’euros ? « Sur le papier, il pèse cinq buts en championnat, six toutes compétitions confondues, il a des statistiques qui plaident un peu en sa faveur, plaide Antoine Caux, du JDAC’est aussi un joueur qui a un jeu assez virevoltant, quand on se base sur des résumés, c’est le type de joueur sur lequel on peut capitaliser. Maintenant est-ce qu’il mérite un investissement de sept à huit millions d’euros, je ne sais pas. »

Or, cette potentielle rentrée d’argent est la clé de voute du mercato hivernal de l’Amiens SC. « Aujourd’hui, je ne suis pas vraiment certain que Steven Mendoza vaille vraiment sept à huit millions d’euros sur le marché, surenchérit Romain Pechon, rédacteur en chef du 11 Amiénois. Cet été Amiens voulait déjà le vendre et aucun accord n’a été trouvé, il ne faut pas l’oublier. Maintenant, Amiens est un club qui a beaucoup investi l’été dernier, avec des achats assez coûteux comme celui de Serhou Guirassy pour six millions d’euros ou bien encore l’opération d’ensemble pour faire revenir Gaël Kakuta. De l’autre côté de la balance, les revenus générés par les ventes restent assez limités. » 

Or, Steven Mendoza n’est pas la plus forte valeur marchande de l’effectif si l’on en croit Transfermarkt, qui évalue le joueur à 3,5 millions d’euros. De son côté, l’Observatoire du football CIES estimait la valeur de l’international colombien entre 4 et 7 millions d’euros, soit un spectre qui correspond davantage aux velléités des dirigeants picards. Deux ans après avoir investi un peu plus d’un million pour attirer Steven Mendoza, l’ASC pourrait finalement se contenter d’un chèque de 5 millions d’euros, soit une déjà belle plus-value. Pour autant, Amiens multiplie ses options en cherchant également des portes de sortie à Serhou Guirassy, Eddy Gnahoré et Moussa Konaté, trois joueurs jugés bankable par le club aujourd’hui.

Reste à trouver l’identité de celui qui déclenchera le premier domino de l’opération mercato. Sans ça, Amiens reste assez discret, se contentant de renforcer son secteur défensif.

Source : France Bleu Picardie

A lire aussi : 

Mercato : l’Amiens SC passe la seconde !

Amiens SC : Où en est le mercato des concurrents directs ?

1 COMMENTAIRE

  1. Il faut garder toutes nos troupes ,car c’est trop tard pour recruter,il faut un certain temps d’adaptation,même si se sont des bons joueurs,REMOTIVER tout le monde et faire avec des combattants comme avec Pélissier, finir le championnat avec cet effectif,le reste au prochain mercato,l’entraineur est il capable de faire ça ?

Laisser un commentaire