Kakuta Guirassy Amiens sc

Après cinq mois de compétition, la Ligue 1 a fait la moitié de son chemin. Si les Amiénois, comme attendu, vont une nouvelle fois défendre leur place dans l’élite, place au premier bilan des joueurs qui ont fait leur arrivée à Amiens cet été.

Le retour très attendu de Gaël Kakuta à Amiens

Après une excellente saison sous les couleurs blanches et noires, Gaël Kakuta avait finalement opté pour l’Espagne au détriment de l’Amiens SC. Après un imbroglio au mercato hivernal la saison dernière, le milieu offensif a de nouveau rejoint la Picardie cet été. Maître à jouer sous Christophe Pélissier, l’ancien joueur de Chelsea fait aussi partie des hommes de base de Luka Elsner. Auteur d’un but et de trois passes décisives, l’impression générale laissée par l’international congolais semble moins bonne, très certainement biaisée par les attentes suscitées par son retour. Ses prestations inégales sont aussi à mettre en parallèle avec une saison dernière quasi blanche au Rayo Vallecano. La deuxième partie de saison devrait lui permettre d’afficher le niveau que les supporters attendent de lui.

Leur expérience au service de l’Amiens SC

Arrivés tous les deux libres, Aurélien Chedjou et Christophe Jallet représentent, à eux deux, 154 et 337 matches de Ligue 1 respectivement. Orphelin d’Emil Krafth, parti en Angleterre, l’Amiens SC a donc recruté le « divin chauve » afin de palier à son manque à droite de la défense et apporter sa très grande expérience de l’élite française. Titulaire au tout début, l’ancien Niçois a loupé la fin de l’année 2019 suite à des blessures. Avec un but et trois passes décisives, son apport au jeu plus offensif picard est plus que notable. Son compère en défense centrale s’est très vite imposé. Profitant aussi en partie de l’absence de Prince Gouano, le champion de France avec Lille fait partie des hommes forts de Luka Elsner.

Leurs débuts en Ligue 1

En prêt de Stuttgart, Chadrac Akolo a semblé s’adapter très rapidement en Ligue 1. En effet, lors du premier match à Nice, l’international congolais a inscrit le but égalisateur. Puis, lors du deuxième, il était à la passe lors du but victorieux contre Lille. Cependant, la suite a été moins tranchante, moins décisive. De l’autre côté de l’attaque, Fousseni Diabaté a fait son arrivée en Picardie sur le tard. Irrégulier, l’international Espoirs malien n’a pas confirmé sa place dans le onze de départ, alternant titularisations et places sur banc. Auteur de bonnes inspirations, comme face à Marseille et Paris, vif et rapide, le natif d’Aubervilliers est attendu pour cette seconde partie de saison.

En défense, Haitam Aleesami a eu la lourde tâche de succéder à Erik Pieters. En effet, le Norvégien souffre de la comparaison avec l’ancien Amiénois aujourd’hui à Burnley. Moins défensif, plus offensif et plus haut sur le terrain, le nouveau latéral gauche amiénois a surpris son monde. A son actif, il faut mettre en avant son but contre Marseille et ses deux passes décisives. Enfin, défenseur polyvalent, Arturo Calabresi a surtout joué à droite de la défense. International Espoir italien, le jeune défenseur a eu besoin de quelques matches pour prendre le pouls de ce championnat différent de la Serie A. En effet, bien que parfois dépassé dans son couloir, le joueur prêté par Bologne montre une abnégation très plaisante à voir en Picardie. Sur les dernières semaines de compétition, le Romain a ainsi pris place dans le onze titulaire et mis beaucoup de supporters d’accord.

En bref…

Arrivés la saison dernière en prêt, Serhou Guirassy, Alexis Blin, Eddy Gnahoré et Jack Lahne appartiennent aujourd’hui pleinement au club picard. Sans surprise, l’attaquant venu d’Allemagne a confirmé les espoirs et les quelques millions placés en lui. Auteur de quatre buts et d’une passe décisive, l’ancien de Cologne est le deuxième Amiénois le plus décisif sur cette première partie de saison.

Alexis Blin et Eddy Gnahoré ont régné sur le milieu de terrain de l’ASC. Guerrier dans l’âme, l’ancien Toulousain a continué sur sa lancée. A ses côtés, Eddy Gnahoré a fait du Eddy Gnahoré. Capable d’être une excellente rampe de lancement des offensives amiénoises, l’ancien de Palerme peut aussi agacer avec ses passes coupant le rythme. Enfin, le jeune Jack Lahne a fait ses débuts professionnels en France lors du déplacement à Montpellier. Buteur quelques minutes après son entrée, les espoirs et l’attente suscités sont présents pour l’ancienne pépite de Bromma, plus jeune buteur amiénois en Ligue 1.

A lire aussi :

Luka Elsner (Amiens SC) : « La balance est plutôt négative »

Bernard Joannin (Amiens SC) : « Apporter quelques retouches à l’effectif actuel ! »

Laisser un commentaire