Amiens SC : Un mercato d’hiver toujours au ralenti

Amiens SC Joannin
Panoramic

Près de trois semaines après l’ouverture du mercato hivernal, l’Amiens SC n’a toujours pas recruté le moindre joueur, en dépit de départs au poste de latéral gauche (Lewis, Sy) et de ventes importantes d’un point de vue financier (Ghoddos, Otero). A un peu plus de dix jours de la deadline, faut-il commencer à s’inquiéter ? 

La patience est (encore) de mise pour l’Amiens SC

C’est l’histoire d’une éternelle rengaine, celle de la stratégie de l’Amiens SC lors de chaque mercato. Alors qu’observateurs comme supporters attendent avec impatience des renforts, cette année sur le flanc gauche de la défense et à la pointe de l’attaque, les dirigeants amiénois jouent perpétuellement la montre, préférant attendre le money-time pour passer à l’action. Ainsi, à onze jours de la clôture du mercato d’hiver, Amiens n’a toujours pas recruté le moindre joueur, laissant Oswald Tanchot traverser le mois de janvier avec un effectif particulièrement déséquilibré. « Il faudra se séparer de joueurs avant de pouvoir recruter, affirmait Luigi Mulazzi début janvier. On aimerait tous que les choses bougent mais il y a des critères financiers qu’il ne faut pas négliger à l’heure actuelle. »

Luigi Mulazzi (Amiens SC) : « Se séparer de joueurs avant de pouvoir recruter »

Depuis la prise de parole de son vice-président, l’Amiens SC est parvenu à boucler le départ de quatre joueurs, dont celui sous la forme d’un prêt avec option d’achat automatique de Juan Otero pour une indemnité de trois millions d’euros et a enregistré le départ définitif de Saman Ghoddos à Brentford pour près de cinq millions d’euros. De quoi passer à la vitesse supérieure dans le sens des arrivées ? C’est ce que tout le monde pensait et c’est l’espoir qu’a entretenu Bernard Joannin le week-end dernier, en marge du match nul face au Havre : « Il y aura des arrivées, je pense qu’on y verra plus clair lundi, ça devrait avancer durant le week-end. Ce qui est sûr, c’est que c’est un latéral gauche. Il y aura aussi un ou deux attaquants. »

Près d’une semaine plus tard, la situation est finalement toujours la même. Toujours dans l’attente d’une première partie, Amiens semble de nouveau décidé à attendre les derniers jours pour se renforcer. « Les affaires les plus intéressantes se font toujours lors de la dernière semaine« , martèle le président de l’ASC. Et s’il est vrai que le recrutement tardif d’Arnaud Lusamba, en octobre dernier, s’avère être une vraie plus-value, le relégué de Ligue 1 prend encore le risque de ne pas parvenir à boucler un transfert – comme ce fut le cas à quasiment chaque mercato depuis trois ans – ou bien encore de retarder l’acclimatation de ses recrues et peut-être bien susciter une certaine frustration en fin de saison.

Comme ce fut le cas l’année dernière avec une saison écourtée où l’ASC a sans doute payé le retard pris sur des équipes comme Nîmes et Dijon qui n’ont pas attendu le 31 janvier pour recruter. Souhaitons que l’histoire ne se répète pas cette saison avec la perspective d’un potentiel barrage…

Votre avis compte ! 

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
G.B.
G.B.
1 mois il y a

L’ASC n’a pas le portefeuille de certains clubs et ne vit pas au dessus de ces moyens comme Nîmes qui n’est pas sur de payer ces joueurs au mois de Mars et qui ne paient déjà plus les primes l’ASC faisait partie l’an dernier des 3 ou 4 clubs de ligue 1 ayant un solde positif et c’est grâce à la stratégie de recruter des bons joueurs à moindre frais mais en fin de mercato quand les prix baissent. Les transferts réalisés par l’ASC ne sont pas des paiements comptant mais lissés sur les années de contrat du joueur. Otero et Kakuta sont prêtés et Lewis est un retour de prêt. L’ASC a part la vente de joueurs n’a aucune rentrée d’argent pour payer ses factures et salaires. On peut faire confiance à J. Williams pour trouver des bons joueurs et je pense que la blessure de Traore a changé la priorité de recrutement.

Civodul
Civodul
1 mois il y a

Les saisons passent et se ressemblent à L’ASC, le mercato se termine le 31 janvier 2021, et L’ASC recrutera le 1et février 2021 à 00h01, mince!!! C’est trop tard on devait recruter les 3 joueurs demandés par tanchot, mais on a oublié de remettre une cartouche d’encre dans le fax!!! 🤣🤣

JCP
JCP
1 mois il y a
Reply to  Civodul

Réflexion stupide, méconnaissance de la situation actuelle du foot, propos redondant qui n’apporte rien, désolé de rétablir une vérité évidente……!!!!!!

G.B
G.B
1 mois il y a
Reply to  Civodul

Opoku Pieters , Guirassy , Kamara etc etc sont arrivés au mercato hivernal ! encore un à la mémoire de poisson rouge ou qui se croit malin ! Allez voir le mercato des autres clubs en France et vous verrez que c’est très calme ! Ce qui est sur c’est que l’ASC n’est pas aidé avec des supporters qui ne comprennent rien à rien et qui se croient au PQSG avec 600 M de budgets alors que l’ASC a 14 M !! RIRA BIEN QUI RIRA LE DERNIER JOUR DU MERCATO

A.D
A.D
1 mois il y a
Reply to  G.B

Aldo Kalulu, Gael kakuta, Kayode et je crois que j’en oublis, tous des joueurs qui ont vu leur transfert echouer a cause de la direction. Le transfert de Ghoddos a rapporté 5M€, on va pas me dire qu’on peut pas recruter ne serais-ce qu’un joueur de niveau ligue 2. De toute façon, cette saison, on ne montera pas en ligue 1 et meme, ca serait contre-productif pour nous, avec plein de joueurs qui vont se barrer car pas le niveau (gendrey, tokpa, papeau, traoré, monzango,…). En plus, en ce moment c’est la foire aux blessés. Si ca continue, on va envoyer des U19 nationaux jouer en Ligue 2

Greg
Greg
1 mois il y a
Reply to  A.D

Nous avons proposer des joueurs à JW. Il a systématiquement refusé !! Cyrille Bayala, Souleymane Diarra et Adama Guira

Sébastien Léraillé Longueau

Sébastien Léraillé (ESC Longueau) : « C’est une histoire de gros sous »

Amiens SC Saman Ghoddos

Saman Ghoddos et Juan Otero encore décisifs !