Amiens SC : Une victoire qui fait du Blin !

Au forceps et au courage, l’Amiens SC s’est offert son premier succès de la saison à l’extérieur, face à Toulouse ce samedi (0-1). Une victoire longue à se dessiner, dans la douleur, mais qui n’est pas sans rappeler certains matches fondateurs dans le maintien amiénois, l’an passé. 

Gradel, malheureux… 

Après six déplacements frustrants depuis le début de la saison, il était donc écrit que la victoire ne pouvait plus échapper à l’Amiens SC. Piégé par leur ancien poulain Alexis Blin, en milieu de première période, Toulouse pensait pourtant égaliser lorsque Gradel reprenait le centre en retrait de Dossevi (77e). Déjà impliqué sur sept réalisations toulousaines depuis le début de saison, l’international ivoirien fêtait alors son quatrième but personnel. Sauf que l’arbitre de la rencontre, alerté par ses assistants en charge de la VAR, décidait d’annuler le but haut-garonnais pour une position de hors-jeu difficilement visible à vitesse réelle.

Un fait de jeu favorable à des Amiénois déjà passés tout proche de la correctionnelle en tout début de match. Le même Gradel donnait alors le ton de la partie en expédiant son enroulé sur le sommet de la transversale de Gurtner (2e). Fortement sollicité, le portier amiénois maintenait sa formation dans la partie en repoussant une frappe lointaine du capitaine toulousain, puis en se jetant dans les pieds de Moubandjé qui avait bien suivi (13e). De nouveau en 3421, Amiens tenait plutôt bien le ballon mais se faisait néanmoins piéger en contre. Toulouse manquait même une troisième occasion concrète d’ouvrir le score sur une tête plongeante à bout portant de Manu Garcia bien repoussée par Gurtner (25e).

… Blin, heureux malgré lui

Intéressant dans la construction, Amiens faisait finalement sauter le verrou adverse sur une action en triangle plein axe. Après un bon relais avec Gnahoré, Blin s’appuyait sur Ghoddos, dos au but, avant d’ajuster Reynet d’une frappe à ras de terre au pied du poteau (0-1, 28e). S’il ne fêtait pas son but, le joueur prêté par le TFC venait d’enlever une belle épine du pied à l’ASC, qui devait terminer la partie sans Prince Gouano – qui se blessait seul à la suite d’un dégagement anodin (55e). Réorganisés en 433, avec Otero à la pointe de l’attaque, les visiteurs manquaient ensuite à deux reprises la possibilité de faire le break.

Présent dans la surface de réparation adverse, Lefort enroulait du pied droit et tutoyait la lucarne adverse (62e). Surtout, Ganso, servi en retrait par Otero, voyait dans la foulée sa frappe passer à quelques centimètres du poteau droit. Un raté qui était heureusement sans conséquence négative,  Amiens parvenant à conserver ce précieux avantage. En état de grâce, Gurtner réalisait deux nouveaux arrêts spectaculaire dans le temps additionnel (90e+2, 90e+4). Une ultime frayeur suite à un énième appel à la VAR pour un contre du torse de Monconduit dans sa surface n’y changeait rien, Amiens avait su s’arracher pour débloquer son compteur à l’extérieur et sortir de la zone rouge par la même occasion !

De notre envoyé spécial Romain PECHON à Toulouse

TOULOUSE FC – AMIENS SC : 0-1 (0-1)

13ème journée de Ligue 1 Conforama

Stadium Municipal, Toulouse

Affluence : 13 552 spectateurs

Arbitre : M. Wattellier

But : Blin (28e) pour Amiens

Avertissements : Sidibé (45e), Gradel (81e), Cahuzac (90e) pour Toulouse ; Adenon (31e) pour Amiens

TOULOUSE FC : Reynet – Moreira, Amian, Jullien, Moubandje – Sidibé (Dossevi, 58e), Cahuzac – Durmaz, Garcia, Gradel – Leya Iseka (Mubele, 80e)

Remplaçants : Goicoechea (c.), Sylla, Bostock; Bodiger, Jean, Dossevi, Mubele

Entraîneur : Alain Casanova

AMIENS SC : Gurtner – Krafth, Gouano (c., Otero 55e), Adenon, Dibassy, Lefort – Blin, Monconduit –  Ganso (El Hajjam, 71e), Gnahoré – Ghoddos (Mendoza, 81e)

Remplaçants : Dreyer (g.), El Hajjam, Mendoza, Kurzawa, Bodmer, Otero, Timité

Entraîneur : Christophe Pélissier

Laisser un commentaire