notes du match

Pour un match de reprise face à une équipe de bas de classement de Domino’s Ligue 2, l’Amiens SC alignait une équipe bis. L’occasion de donner du temps de jeu à certains joueurs, tout en laissant au repos d’autres plus importants en vue du match de mardi face à Angers. En s’imposant, l’Amiens SC s’est permis de voir les 16es de finale, une première depuis bien longtemps. Voici les notes du match attribuées par la rédaction du 11 Amiénois.

Publicité


Matthieu Dreyer (6)

Très peu mis en danger dans cette rencontre, il a effectué un match rassurant. Ses capacités à sortir dans les duels aériens et dans la relance auront été très intéressantes. En effet, en fin de match, il sort prendre le ballon des deux poings et aurait également pu être l’auteur d’une passe décisive sur une relance… à la main. A alterné entre puissance et agilité.

Publicité


Oualid El Hajjam (4,5)

Un peu de mieux dans le jeu de Oualid, mais il reste encore loin de ce qu’il nous avait habitué à faire. Cependant, il a fait preuve de beaucoup d’envie, notamment dans le pressing. Mais, à force de vouloir aller partout, il n’était plus à son poste, obligeant Kurzawa à beaucoup décrocher pour le couvrir. Doit se canaliser.

Publicité


Bakaye Dibassy (5) 

Il n’est jamais facile pour un défenseur gaucher d’évoluer axial droit. Bakaye n’a pas dérogé à cette règle. Un peu en difficulté dans ses relances car sur son mauvais pied, il a beaucoup joué vers l’arrière. Heureusement dans ses duels, il a plutôt été bon. Nécessite un temps d’adaptation.

Publicité


Jordan Lefort (7)

Dans l’axe, à gauche, au milieu. Jordan Lefort ne déçoit pas cette saison (hormis lors de son premier match). Depuis, on sent que le joueur a envie de s’imposer. Pour une fois, il évoluait dans l’axe. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son travail a été phénoménal. Interceptions, duels, il aura quasiment tout réussi. Seules petites « erreurs », quelques relances en touche. Mais, aujourd’hui, Lefort était grand.

Sanasi Sy (6,5)

S’il en est un qui a su saisir sa chance, c’est bien le joueur issu du centre de formation. Les quelques matches qu’il a joués ont été convaincants. Amiens possède une réelle solution de rechange à ce poste. Vif, offrant toujours une solution, plutôt bon dans les duels, voilà un match réussi pour le jeune joueur. L’avenir est devant lui.

Alexis Blin (6)

Quelle débauche d’énergie. Plus le temps passe et moins on comprend pourquoi Alain Casanova l’avait blacklisté à Toulouse. Dans les duels au milieu, il domine de la tête, des épaules et des tacles glissés l’adversaire. Seule ombre au tableau, son carton jaune rapide qui l’a empêché de défendre avec la même fougue. Un élément moteur.

Eddy Gnahoré (5)

Il a réalisé un match correct mais a été l’auteur de quelques pertes de balle offrant des contres aux adversaires. Offensivement, il a pu se projeter mais manque l’occasion à la dernière seconde d’alourdir la marque. Il devra hausser son niveau face à Angers. Peut mieux faire.

Juan Ferney Otero (5)

Certes, il ne marque pas. Mais, il a été plus en jambes offensivement. Il pêche dans la finition, ce qu’il doit améliorer pour franchir un cap. Car dans le pressing orchestré par l’Amiens SC, il a été un pion essentiel avec plusieurs récupérations, offrant ainsi des situations devant le but. Un effort sur la finition, Juan ! Remplacé par Steven Mendoza qui a manqué le but du chaos.

Rafał Kurzawa (5,5)

Encore un match de coupe qu’il démarre comme titulaire. Il a été bien plus présent que d’habitude, combinant parfaitement avec ses latéraux ou Bodmer. Impeccable sur les corners, il aurait pu finir avec 3 passes décisives si les attaquants avaient mieux concrétisé ses offrandes. En progrès.

Mathieu Bodmer (6)

En attendant la probable arrivée d’un autre meneur de jeu, Mathieu a une nouvelle fois réalisé un match consistant. Dans son jeu vers l’avant, il a trouvé ses partenaires. De plus, il s’est parfois retrouvé à la conclusion avec son jeu de tête. On peut compter sur lui. Remplacé par Thomas Monconduit, plutôt motivé et tentant des dribbles qu’on ne lui connaissait pas.

Cheick Timité (6,5)

Encore une belle performance pour sa deuxième titularisation d’affilée. Tantôt en remise, tantôt dans la profondeur, il a rendu une belle copie sur le terrain. Auteur du seul but de la rencontre, il a profité des errances de la défense valenciennoise. Beaucoup d’abnégation. Remplacé par Stanley Segarel, difficilement trouvé dans cette rencontre.

Christophe Pélissier (5,5) 

En faisant tourner son effectif, il a permis aux supporters de voir l’équipe évoluer différemment. Cette rencontre confirme que certains joueurs voulaient saisir leur chance. Cependant, disposant d’un effectif un peu restreint, il n’a pas pu apporter un plus qui aurait scellé le sort plus tôt. Des choix plutôt payants.

Monsieur Millot (Arbitre) (6,5)

Bon arbitrage lors de ce match de coupe, assez juste et équilibré. Il n’a pas cédé face aux protestations des joueurs valenciennois souhaitant obtenir deux penalties. En même temps, les joueurs ont aidé en étant fair-play tout au long de la rencontre. Interventions judicieuses.

Valenciennes (3)

Pour cette rencontre, les Nordistes ont montré leurs lacunes. En effet, très peu de solutions pour le porteur du ballon, un manque de vitesse dans les transmissions et une défense un peu lourde face à la fougue des attaquants amiénois. Il ne manque pas grand chose pour que cette équipe puisse être mieux classée et plus dangereuse. Encore du travail.

Il faudra vite enchaîner face à Angers avec une toute autre composition et compétition. Le match arrivera très vite, il n’y a pas le temps de gamberger sur cette qualification. 

Kévin KONRAD (avec Q.P., M.G., A.C.).

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments