Antoine Buron (Amiens SC b) : « Faire un bon départ pour travailler sereinement »


A la tête de l’équipe réserve de l’Amiens SC, Antoine Buron précise les contours de son effectif pour la prochaine saison de National 3, qu’il veut d’apprentissage pour la jeune garde du club. Entretien. 

La suite après cette publicité

Quel visage aura votre effectif la saison prochaine ?

Pour l’instant, on est essentiellement sur de jeunes joueurs. On compte sur eux et le point positif c’est que nos effectifs sont pleins pour la reprise, ça permettra de travailler sereinement. On va principalement utiliser des 2001-2002, qui vont chercher à se montrer. Le club descendant en Ligue 2, le groupe pro sera peut être plus accessible pour eux. Le tout va donc être assez jeune.

La suite après cette publicité

Parmi eux, certains jeunes s’entraînent déjà avec l’équipe première…

Oui, l’effectif a été complété par des jeunes. Les mercati de professionels sont toujours des périodes particulières, mais cette saison encore plus avec ce contexte actuel. Ça leur permet de faire une reprise anticipée et de se montrer pendant les entraînements pour grappiller éventuellement du temps de jeu. Ces jeunes garçons qui reprennent avec les pros et ont des contrats pros devront faire ce qu’ils peuvent pour aller jouer là-haut. Nous, on fera tout ce qu’on peut pour les accompagner, tout en restant performant en N3, qui reste une étape importante de la formation.

La suite après cette publicité

De nouveaux jeunes sont également arrivés pour renforcer les effectifs des équipes du centre de formation…

Oui on a des garçons qui arrivent et qui peuvent évoluer avec les U19 ou N3 (ndlr : comme Thomas Beche, Adam Guedard et Léon Gomis). Ils ont été suivis et doivent désormais amener ce qu’on attend d’eux à leur poste.

La suite après cette publicité

Quel sera l’objectif au niveau collectif ? 

L’ambition est déjà de faire un bon départ, ce qui est très important, pour être le plus éloigné possible de la zone rouge, pour travailler sereinement et se maintenir sans peur. On connaît la difficulté des équipes réserves, qui manquent souvent de maturité malgré la qualité des jeunes joueurs à disposition, dans un championnat de plus en plus dur.

Votre staff technique a été pas mal chamboulé ces derniers mois, qu’en sera-t-il la saison prochaine ?

On a un nouvel entraîneur des gardiens (Charles Cieslinsky), qui travaille avec l’ensemble des gardiens de but du centre de formation, et encore un nouveau préparateur physique qui sera à mes côtés tous les week-ends. Julien (Ielsch) sera coach des U16 pour l’instant, peut être adjoint sur une autre équipe si le besoin se fait ressentir. J’attends encore des nouvelles pour un kiné. On fait donc avec du sang neuf en fonction des moyens à notre disposition.

Justement, quelles conséquences a eu la descente du club en Ligue 2 au niveau du centre de formation ?

Quand la locomotive du club descend d’un étage, ça impacte tout le monde. De notre côté on a essayé de travailler avec le budget qui nous a été attribué. C’est plus difficile mais on a essayé de faire des choses cohérentes, le club nous fait confiance sur les méthodes de travail, avec de bonnes personnes pour faire tourner le projet.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

Ils arrivent : Thomas Baiche (Bobigny, N2), Randy Ntaku (Fleury, N2), Eliot Mbengi (Drancy, N2), Léon Gomis (Torcy, R1), Nassim Titebah (Mulhouse, N2), Joss Aurel Nkongue Tiki (Lyon, U17).

Ils partent : Paul Joly (Auxerre (b), Felix Nzouango (Juventus), Jean-Marc Tiboué, Alexis Drouart, Jean-Claude Ngando, Alpha Barry, Grégory Varin, Ayoub Sefraoui, Ismail Hmani, Abiezer Jeno, Maxime Coupelle, Enzo Lopes, Adrien Kack, Mehdi Dorval, Luca Florica.

À lire aussi :

National 3 : Un premier renfort pour l’Amiens SC (b)

National 3 : Découvrez le groupe de l’AC Amiens et de l’Amiens SC (b)

Laisser un commentaire