Accrochée à Chambly, la réserve de l’Amiens SC a manqué une belle occasion de monter sur le podium. Et même s’il regrette ce penalty manqué en fin de match, Antoine Buron préférait logiquement positiver après ce quatrième match sans défaite. Entretien.

Ce partage des points suscite-t-il principalement des regrets ? 

On est forcément déçu de la physionomie du match quand on ne convertit pas un penalty à la 90e minute. Au-delà de ça, on va retenir le contenu de la deuxième mi-temps, bien plus aboutie que la première. On a été bien trop tendres et trop gentils à l’égard de notre adversaire. Grégoire (Coudert) nous soulage sur une grosse occasion en fin de première période. C’était plus cohérent, avec bien plus d’intentions et même des occasions au retour des vestiaires. On n’arrive pas à marquer et on est forcément un peu déçus mais cela fait partie du jeu. Malgré tout, il faut principalement positiver car notre bonne série se poursuit. Je suis aussi satisfait qu’on n’ait pas pris de but, ce qui arrivait trop souvent ces dernières semaines. C’est encourageant pour la suite.

Ce match confirme qu’il y a encore des axes de progression dans cette équipe…

On savait qu’il n’y avait rien d’acquis et ce match le confirme. On a joué dans des conditions tout sauf évidentes, avec un terrain délicat pour proposer du jeu. On va aussi rencontrer ce genre de contexte durant la saison et il faudra y être préparé, savoir répondre à cette problématique. On a mis du temps à répondre mais la deuxième mi-temps prouve qu’on peut le faire, en arrivant à être dangereux. On a surtout pêché dans le dernier geste, par manque de conviction ou de justesse. Il y a du mieux depuis quelques semaines et on va continuer à travailler. A mon sens, on n’a pas encore franchi ce palier qui est à notre portée. On est sur le bon chemin mais on reste perfectible.

Il reste désormais à valider tout ça avec un dernier match avant la trêve hivernale…

L’objectif est d’arriver aux fêtes en ayant le sentiment d’avoir donné le maximum de nous-mêmes sur ce dernier match. On a une quinzaine de jours pour le préparer, on va se remettre au boulot pour ça. On continue de suivre notre double-objectif, à savoir la finalité du championnat, avec l’envie d’être le plus haut possible, et aussi cette nécessité de formation et de développement individuel du joueur. Là encore, on est sur le bon chemin mais il faut confirmer à chaque match.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

National 3 : L’Amiens SC (b) manque une belle occasion

Azouz Hamdane (AC Amiens) : « On a fait un non-match »

Laisser un commentaire