Arnaud Lusamba (Amiens SC) : « Persuadé qu’on va faire un 9 sur 9 ! »

Amiens SC Lusamba
Panoramic

Regonflé à bloc après la victoire contre Troyes le mois dernier, Arnaud Lusamba se veut extrêmement ambitieux pour la fin de saison de l’Amiens SC. Déterminé et ambitieux, le milieu de terrain amiénois ne vise rien d’autre qu’un sans-faute pour entretenir l’espoir d’une remontée folle dans le top 5, synonyme de qualification pour les play-offs d’accession à la Ligue 1. Entretien.

Après trois semaines sans match, vous allez avoir affaire à un calendrier extrêmement chargé avec six rencontres en moins de trois semaines. Comment gérez-vous cela ? 

Il faudra faire preuve de professionnalisme. Encore plus que d’habitude, ça passe par la récupération, dormir à l’heure, manger correctement. Le travail invisible va être primordial, on n’aura pas le temps de se reposer, de se relâcher. Il faudra aussi bien des capacités physiques que mentales pour cet enchaînement qui s’annonce sportif. En si peu de temps, oui c’est la toute première fois. Ça peut arriver de jouer trois ou quatre matches sur une période rapprochée, mais six ça ne m’était jamais arrivé. C’est inédit.

Arnaud Lusamba (Amiens SC) : « C’était trois semaines compliquées »

Fin janvier début février, vous n’aviez pas réussi à bien vivre cet enchaînement de matches en un temps rapproché. Votre entraîneur avait alors évoqué votre projet de jeu énergivore qui nécessite d’être en pleine possession de vos moyens pour pouvoir exister dans un match. Comment faire pour ne pas revivre pareille déconvenue sur ce mois d’avril ?

J’en reviens à ce que j’ai dit précédemment, ça va dépendre de nous, de notre sérieux, de notre degré de concentration. On sait qu’on ne pourra pas répéter les mêmes efforts tous les trois jours, il faudra donc être intelligent, bien doser les choses. On n’a pas le droit de se perdre en route, on sait aussi l’importance de cet enchaînement. On va avoir plusieurs déplacements, il va falloir bien appréhender tous ces éléments.

Aujourd’hui, vous êtes quatorzième avec deux matches en retard et neuf rencontres à disputer d’ici la fin de saison. Quelle est votre ambition personnelle sur cette fin de saison de l’Amiens SC ?

Honnêtement, même si on a loupé certains tournants, je me dis pourquoi pas rêver. Je ressens en plus cette motivation au sein du groupe. Il reste neuf matches, on sait désormais de quoi on est capable. On est vraiment très pressé d’y être. On ne sait pas ce qu’il peut se passer, on sait que ça va très vite dans le football, encore plus en Ligue 2. C’est à nous de prendre notre destin en main. Match après match. Dans le groupe, 100% des joueurs sont persuadés qu’on va faire un 9 sur 9. On se concentre sur nous et on verra où ça nous mène.

Régis Gurtner (Amiens SC) : « Je sens un truc pour cette fin de saison »

En novembre, vous disiez déjà que l’effectif avait les qualités pour jouer le haut de tableau et la montée. Qu’est-ce qui vous faisait dire ça ?

Les installations, le staff, les joueurs ! Il y a beaucoup de qualités dans le groupe. Au vu des joueurs présents, je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire avec cette équipe. Même quand c’était compliqué pour nous, on a pu se permettre d’y rêver. Si on avait gagné contre le Paris FC, on ne sait pas ce qu’il se serait passé, mais c’est la preuve que le groupe est capable d’aller chercher plus haut. Jusqu’ici, il a surtout manqué de constance, c’est l’un des petits défauts de cette équipe. On attend d’être bousculé et on est plus une équipe à réaction. Parfois, ça ne suffit pas au haut niveau. C’est à nous de mettre le mordant et, par moments, on est très dans la réaction et on a laissé trop de résultats comme ça. On ne joue pas assez libéré alors qu’on est capables de faire de très bonnes choses. C’est un peu dommage, mais il reste neuf matches et tout est possible !

Le fait de ne pas marquer pendant quelques temps a installé un doute qui a perduré dans nos pensées pendant trop longtemps.

On se dit quand même que le groupe s’est peut-être constitué un peu trop tardivement…

Je ne sais pas si ça peut laisser des regrets parce que nous, joueurs, n’y sommes pour rien si le groupe s’est fait si tard. En tout cas, ça laisse présager de bonnes choses pour l’avenir.

Comment expliquez-vous ces difficultés récurrentes à marquer, ce qui est un vrai frein quand on se veut ambitieux ?

Honnêtement, je ne comprends pas parce qu’à l’entraînement ça se passe bien, mais une fois arrivé en match, je nous sens un peu crispés. Le fait de ne pas marquer pendant quelque temps a installé un doute qui a perduré dans nos pensées pendant trop longtemps. Je comprends les supporters sur ce point parce qu’ils payent pour voir du spectacle et c’est logique qu’ils soient déçus.

Quel est votre pronostic pour le classement final d’Amiens ?

Je vais rester sobre en disant que l’important c’est d’assurer le maintien le plus rapidement possible !

Tous propos recueillis par Romain PECHON avec Adrien ROCHER

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
David Obaton
David Obaton
1 mois il y a

Bonjour Monsieur Lusamba,
tout est possible au Football (qui aurait dit que PARIS gagnerait au Bayern !). Cependant, il y a des limites rationnelles. Vous dites 9/9, je pense que c’est surtout ce que vous souhaitez et tant mieux… Mais l’équipe n’est pas suffisamment armée et vous ne connaissez pas suffisamment la ligue 2 bkt.
Amiens devrait se maintenir certes, mais un 9/9 c’est de l’utopie !
Respectueusement,
Allez Amiens,
David.

Amiens SC Wagué pelouse

Pelouse : L’Amiens SC en recul d’un rang

Tribune des Sports spéciale Amiens SC et Régis Gurtner !