Particulièrement prompts à stopper ses paiements pour la diffusion de la saison 2019/2020, Canal+ et beIN Sports l’ont bien moins été pour faire un geste à l’égard de leurs abonnés. Aujourd’hui, ces derniers se mobilisent pour demander réparation !

Un préjudice pour les abonnés

Si Canal+ et beIN Sports ont rapidement fait comprendre qu’ils ne souhaitaient pas payer la LFP face à l’absence de rencontres – résiliant même leur contrat pour la fin de saison – ils n’ont pas fait de gestes envers leurs abonnés pour autant. Une situation totalement anormale pour un collectif d’abonnés qui a décidé de lancer une pétition mais aussi une procédure en justice contre les deux habituels diffuseurs de la Ligue 1 et la Ligue 2.

Et si la chaîne cryptée a annoncé répondre aux demandes au cas par cas, ce n’est pas le cas de beIN Sports qui s’est contenté d’un communiqué incitant simplement ses clients à résilier leur abonnement sans engagement. Oubliant volontairement une très grande partie d’abonnés étant engagé sur un an ou via un des packs « sports » proposé dans l’offre Canal+. Un manque de considération aberrant qui a conduit à cette situation.

Un collectif porte une action en justice

« Une action en justice contre chaque chaîne va être introduite au moyen d’une assignation au nom des abonnés inscrits à l’action collective devant les tribunaux judiciaires compétents », précise le communiqué du collectif d’abonnés qui – en cas de victoire – entend permettre un choix aux clients entre garder la somme due ou en faire don à un club professionnel également lésé par cet arrêt des paiements des deux chaînes à péage.

En effet, cette action vise un argument juridique simple, l’absence d’exécution d’une obligation, et cherche un remboursement face au non-respect du contrat tacite et moral entre les diffuseurs et leurs téléspectateurs payants. Si vous avez été abonné à une de ces chaînes entre mars et mai et que vous souhaitez prendre part à cette action, il suffit de vous inscrire sur le site du collectif avant le 30 juin.

Source : Le Parisien 

A lire aussi :

Noël Le Graët : « Priorité à la santé plutôt qu’à l’argent »

L’Amiens SC au Conseil d’Etat : L’absence remarquée du gouvernement

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here