Arrivé à Amiens l’été dernier, Arturo Calabresi est intervenu en conférence de presse vendredi avec un excellent français. Un élément qui démontre l’excellente intégration du défenseur italien, qui apprécie sa vie en France. 

Arturo, vous avez l’air de vous plaire à Amiens…

Je suis très bien ici. J’ai beaucoup travaillé pour m’intégrer, pour parler, pour comprendre le football français. Je me suis enfermé avec le coach et le staff pour beaucoup travailler et être prêt à ce moment de la saison. Je pense que j’ai une éthique, j’ai appris suffisamment pour être utile à l’équipe et au coach. Je suis très content ici. Le français est une belle langue, c’est un plaisir pour moi de parler, de comprendre, de l’étudier. Je pense que je peux encore m’améliorer.

Parler français permettre de dialoguer avec vos coéquipiers mais aussi les arbitres…

La communication c’est très important parce que si on ne comprend pas ce que les coéquipiers disent, c’est plus difficile d’être en équipe. C’est aussi important pour moi de comprendre ce que le coach dit mais aussi ce que mes coéquipiers disent. Pour ça, j’ai beaucoup étudié pour atteindre un niveau suffisant pour ça. Je partais de zéro en français avant de venir ici. A l’école j’apprenais l’anglais et l’allemand. C’est très important pour moi d’apprendre la langue, comme ce que je fais sur et en dehors du terrain.

Vous êtes prêté aujourd’hui, mais est-ce que vous aimeriez rester à Amiens ?

Je suis très bien ici, et aujourd’hui c’est important de donner toute mon énergie physique et mentale pour être utile à l’équipe. A la fin de la saison, nous verrons avec John (Williams) et mon agent si c’est possible de continuer ici. Actuellement, je ne sais pas parce que je pense à tout donner pour l’équipe et pour sa cause.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Arturo Calabresi (Amiens SC) : « Nous avons compris l’importance du moment »

Régis Gurtner (Amiens SC) : « Un match important pour le maintien ! »

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire