S’il a noté des progrès face à Brest, par rapport aux dernières sorties assez affligeantes de l’Amiens SC en championnat, Aurélien Chedjou est conscient qu’il faudra en faire beaucoup plus pour inverser la tendance. Pour autant, le défenseur central reste confiant à propos du maintien. Entretien. 

Aurélien Chedjou, vous avez été entreprenants, vous avez eu les occasions, et ça coince encore…

Il faut que l’on force la décision, ne pas s’arrêter dessus et dire que l’on a fait un bon match. Ça ne suffit pas de faire un bon match. Il faut se faire mal beaucoup plus, aller de l’avant, positiver, travailler beaucoup plus pour anticiper ce genre de chose.

On a même cru que vous alliez le gagner, ce match…

On a tout fait pour. C’était l’objectif de venir ici pour gagner, malheureusement, je me répète toutes les semaines parce que ça fait un moment que l’on n’a pas gagné. J’ai parlé aux supporters, on va bosser pour ça, le groupe est assez conscient de la situation du club aujourd’hui. On va tout faire pour se relever. On a besoin de tout le monde pour maintenir l’Amiens SC en Ligue 1.

Il y a beaucoup d’inquiétudes, aujourd’hui…

Celui qui ne commence à s’inquiéter que maintenant n’a pas pris conscience depuis le début. Ça ne plaît à personne de voir le club aussi bas, se lever chaque semaine et se dire qu’on va peut-être faire les efforts sans que ça ne tourne en notre faveur. On a pris conscience des choses, ça, c’est clair. On va bosser, on va chercher les ingrédients qu’on ne met peut-être pas assez ces derniers temps et on va forcer la décision.

C’est vraiment possible de positiver dans la situation actuelle ?

Bien sûr ! Et on ne peut que positiver. On ne peut pas aller plus bas et ce qui est bien c’est qu’on a Toulouse qui arrive. Février sera difficile mais c’est dans la difficulté que l’on construit de belles choses. C’est un défi qui arrive et on va pouvoir bosser et faire ce qu’il y a lieu de faire pour maintenir l’Amiens SC. On sait qu’on est dans une mauvaise situation, il ne faut pas se cacher, on va prendre nos responsabilités comme on le faisait en début de saison. On va additionner les points et on espère que ça va le faire.

Sentez-vous tout le monde impliqué ?

Tout le monde l’est, oui, même ceux qui ne jouent pas. Ceux sur le banc sont derrière nous, à la mi-temps, ils nous parlent, ils nous disent ce que l’on devrait faire. Tout le monde est impliqué et il n’y en a pas un qui tire dans l’autre sens. C’est pour ça que je dis qu’il faut positiver. Il n’y a pas de mauvais esprit dans le vestiaire, ou quelqu’un qui veut jouer la star. C’est tous ensemble qu’on réussira à sortir le club de cette situation.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi :

Alexis Blin : « On ne m’enlèvera pas de la tête qu’on va se maintenir »

>[J21] Brest – Amiens SC : les notes du match

Laisser un commentaire