En difficulté en championnat, l’AC Amiens n’a pas tremblé à l’occasion de son entrée en lice en coupe de France, en s’imposant assez largement (0-7) sur le terrain de Lamorlaye (D1). Un succès porteur d’un souffle nouveau ? C’est tout ce qu’espère Azouz Hamdane. Entretien.

Publicité


Quel est votre sentiment après cette qualification acquise sans l’ombre d’un doute ? 

Ca s’est très bien passé, on a contrôlé le match de bout en bout. Même si on n’a pas tout bien fait, on a su faire preuve de personnalité en mettant du rythme dans ce qu’on a fait. Maintenant, on a laissé passer énormément d’occasions avant de concrétiser, on arrive quand même à mettre un but avant la mi-temps. Le discours était alors de leur dire qu’ils étaient dans le vrai. Ce n’était pas forcément évident de mettre l’envie, mais elle était au rendez-vous. Ils ont persévéré en gardant le même rythme en seconde période et on a réussi à mettre les deuxième et troisième buts assez rapidement, avant de dérouler en inscrivant quatre buts dans la dernière minute. On a plutôt bien contrôlé ce match.

Publicité


Même si vous ne vous disiez pas inquiet par le début de saison très difficile en championnat, cette victoire – même contre une équipe hiérarchiquement inférieure – doit faire du bien à tout le monde…

Il n’y avait qu’à voir la tête des joueurs et l’ambiance dans le vestiaire à la fin du match pour s’en convaincre, cette victoire fait énormément de bien à tout le monde. On a enfilé sept buts, beaucoup de joueurs ont marqué, on a pu donner du rythme à (Mickaël) Despois et à (Pierre) Slidja qui revient de blessure. (Joffrey) Torvic a également pu jouer l’intégralité d’un match. On a réussi à faire souffler (Romain) Kwinta qui avait un peu mal au mollet. C’est une réussite totale et une répétition générale avant le match contre Chantilly, où on jouera le même jour et la même heure, à peu près au même endroit, même si l’adversité sera différente. Espérons qu’on puisse refaire la même chose dimanche prochain.

Publicité


Avez-vous le sentiment que votre équipe avance au fil des semaines ? 

Avec eux, c’est difficile de répondre à cette question tellement ils sont inconstants. Je leur ai dit avant le match, avec tout le respect que je peux avoir pour ces adversaires que ce n’était pas Lille, Amiens ou Boulogne qui nous avaient battus mais qu’on s’était battus nous-mêmes. Si on est concentré jusqu’au bout, jamais on perd ces matches. On a eu des défaillances qui nous ont coûté ces matches. Le problème est qu’on se fait beaucoup de mal à nous-mêmes. Maintenant, il nous manquait beaucoup d’armes dans ces matches (Slidja, Diarrassouba, Samb), du coup c’est comme si notre recrutement était une opération blanche. On a évolué sur les trois premiers matches sans notre colonne vertébrale, tous ces joueurs reviennent progressivement, c’est pour ça que je ne suis pas trop inquiet. On pourra vraiment jauger nos forces et nos lacunes quand on aura tous nos éléments à disposition.

Publicité


Tous propos recueillis par Romain PECHON

LAMORLAYE (D1) – AC AMIENS (N3) : 0-7 (0-1)

Troisième tour de coupe de France

Stade Municipal, Lamorlaye

Arbitre : M. Autin

Buts : Despois (38e, 49e), Slidja (54e), Hamdane R. (64e), Camara (75e, 79e, 84e)

AC AMIENS : Dechert – Martinez (c.), Héloïse, Binet, Siradjidini (Ngoma, 55e)- Jeno, Motuta – Torvic, Despois (Hamdane R., 55e), Boukhelifa – Slidja (Camara, 55e)

Remplaçants : Ngoma, Hamdane R., Camara, Kwinta

Entraîneur : Azouz Hamdane

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments