Azouz Hamdane (AC Amiens) : « Je souffre depuis plusieurs mois »

Azouz Hamdane AC Amiens

Deux jours après l’élimination de l’AC Amiens en coupe de France, Azouz Hamdane se questionne sur la suite à donner à cette saison, lui qui estime que le football ne ressort pas grandi des dernières semaines. Entretien.

Que retenez-vous de ce parcours en coupe de France, au coeur d’une saison aussi particulière ? 

Que j’ai beaucoup de mal à faire mon travail d’entraîneur. D’un jour à l’autre, d’une semaine à l’autre, ce ne sont pas les mêmes joueurs. Il est donc difficile d’anticiper les choses, de se projeter sur la suite.  Je souffre dans les avant-matches, je souffre depuis plusieurs semaines, c’est de la souffrance au quotidien pour s’expliquer les matches, pour choisir une composition. Sur ce parcours, j’ai surtout laissé mes adjoints faire, parce que je souffre depuis plusieurs mois. Je ne peux pas faire mon travail. Je prépare des choses avec eux, dans un instant-T et une fois en match on a l’impression que ce sont leurs clones sur le terrain. A un moment donné, tu te résous à accepter cette situation, parce que tu n’as pas d’autre choix.

Azouz Hamdane (AC Amiens) : « Aire-sur-la-Lys s’est qualifié brillamment en dehors du terrain »

Quelle est la suite pour vous et l’équipe ? 

Je vais continuer à travailler, je ne vais pas lâcher. Maintenant, on n’est plus autorisé à s’entraîner avec contact. Et je ne vais pas m’amuser à faire des entraînements sans contact, parce que ce n’est pas ça le football. Pour nous, c’est donc fini pour l’instant. On va se reposer après deux semaines de compétition, c’est comme si on prenait un stop and go sans savoir quand on aura de nouveau l’autorisation de repartir.

Croyez-vous encore à une possible reprise de la saison ? 

On a vu avec la coupe de France que tout était possible ! Je ne serais plus étonné de rien ! Quoique, on a quand même des gens très créatifs qui décident pour nous, qui peuvent encore nous étonner dans les prochaines semaines. Ce qui est sûr, c’est que j’ai vraiment très mal à mon football. La planète vit une situation compliquée, on essaie tous de faire de notre mieux pour nous en sortir… Mais je pense que l’être humain a un côté auto-destructeur, c’est compliqué mais il faut faire avec le paramètre humain et s’attendre à tout.

Propos recueillis par Romain PECHON

Jusqu'à 150€ offerts, sur votre premier pari !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Amiens SC Gomis

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Le projet n’était pas de faire jouer huit on neuf joueurs du centre »

Amiens SC entraînement Lefort

Anciens : Jordan Lefort et Isaac Mbenza se distinguent