Azouz Hamdane (AC Amiens) : « Une drôle de saison »


Entraîneur de l’AC Amiens, officiellement maintien en National 3, Azouz Hamdane a acceuilli sans surprise la décision de la Fédération française de football de stopper définitivement les championnats amateur cette saison. Défenseur de l’hypothèse d’une saison blanche, ce dernier a tout de même du mal à comprendre le jusqu’au-boutisme de l’instance fédérale à propos des montées et descentes. Entretien.

La suite après cette publicité

Comment réagissez-vous à la décision de la FFF d’arrêter définitivement les championnats tout en procédant à des montées et à des descentes ? 

Pour ce qui est de l’arrêt définitif, je ne suis pas surpris que ça n’aille pas au bout, ça n’avait vraiment aucun sens. Là-dessus, ma position est confortée et je pense que c’est une bonne décision. Pour le reste, je militais plutôt pour une saison blanche. C’est quand même très particulier d’acter une montée et une descente. Ils ont leurs raisons, on n’a pas d’autre choix que de les accepter et de s’y plier. De toute manière, ils ont anticipé avec une loi pour limiter les recours. C’est fort de café, on vit dans une drôle de démocratie, même si on ne va pas se plaindre. On ne peut que féliciter Beauvais, une équipe qui a été bonne au bon moment. Tant pis pour Vimy et Feignies, qui étaient sans doute plus réguliers sur la durée du championnat.

La suite après cette publicité

Cette décision acte votre maintien en National 3…

Pour nous, ça ne change pas grand-chose. On ne pouvait plus espérer remonter, on avait perdu beaucoup de trop de points. En ce qui concerne la descente, je pense qu’on était sur une dynamique qui nous permettait de croire largement à notre maintien. Par contre, je n’aimerais vraiment pas être à la place des quatre équipes qui descendent. En ce qui concerne Chambly, ils ont longtemps été relégables, même s’ils avaient la possibilité de renforcer leur équipe sur les dix derniers matches. Je pense que c’était aussi leur calcul mais les événements ont joué contre eux. Arras va connaître une deuxième relégation consécutive, ce n’est pas simple à gérer. Quant à Grande-Synthe, c’est une énigme ! C’est un peu à l’image de cette saison.

La suite après cette publicité

Justement, parvenez-vous à tirer un bilan de cette saison particulière à plus d’un titre ? 

C’est très difficile ! En ce qui concerne, on aura vraiment connu une drôle de saison. En plus, elle se termine comme ça. Du match contre Vimy, les aventures contre les arbitres, notre terrain qui a connu un problème durant sa réfection, il y a apparemment un trou dedans aujourd’hui. Sportivement, on a connu des débuts difficiles avant de rétablir la situation. Puis, il y a eu les reports puis cet arrêt temporaire et maintenant définitif, le tout alors que nous étions sur une bonne spirale. Il ne manquait plus que ça se termine comme ça. Maintenant, c’est un moindre mal de se maintenir après notre début de saison catastrophique.

La suite après cette publicité

Vous allez désormais pouvoir vous atteler à préparer la prochaine saison…

J’attendais que l’arrêt des compétitions soit officiel pour appeler mon président afin de savoir de quels moyens nous disposons. Je vais procéder aux entretiens avec mes joueurs. On doit se préparer à un groupe championnat aux allures de National 2 en National 3. On va retrouver Croix et la réserve de Lille, de bonnes équipes qu’on a souvent joué à l’échelon supérieur, cela va donner un peu plus de piment à ce championnat. Cela va relever le niveau de ce championnat de National 3 qui progresse de saison en saison. J’espère qu’on pourra repartir avec une grosse partie des joueurs qui sont déjà là, ils ont à cœur de repartir et de faire mieux. Il faudra aussi recruter pour pallier aux difficultés qui ont été les nôtres cette saison.

Outre l’équipe première, votre réserve profite également de cet arrêt prématuré pour assurer son maintien…

Sportivement, on ne méritait pas de se maintenir. Maintenant, il y a beaucoup d’équipes lésées. On va en profiter du fait qu’il n’y ait que le dernier qui descende. Je pense que si on avait la possibilité de terminer la saison, on se serait battu et qu’on aurait été en mesure de se maintenir.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Amateur : Découvrez les montées et descentes officielles

OFFICIEL : La FFF acte l’arrêt définitif des compétitions !

Laisser un commentaire