Azouz Hamdane (AC Amiens) : « Une très bonne chose pour nous »

Lanterne rouge de National 3 après six journées disputées et autant de défaites concédées, l’AC Amiens semblait bien mal embarqué avant la suspension des compétitions en octobre dernier. Conscient d’être passé tout proche du précipice, Azouz Hamdane souhaite désormais se projeter sur le prochain exercice. Entretien.

Avec la saison blanche, vous avez ce que vous souhaitiez la saison passée…

Ça aurait été compliqué de justifier une autre décision. Au regard de ce que je disais l’année dernière, je trouve que c’est une décision cohérente, au-delà de notre situation personnelle sur le plan sportif. Au regard de notre classement, je suis satisfait, bien sûr, parce qu’on avait très mal débuté, on s’est trompé sur pas mal de choses. J’espère que cette décision va nous permettre de bien réfléchir aux erreurs faites. Ça nous laisse surtout le temps de bien penser à ce que l’on souhaite pour la saison à venir. C’est une très bonne chose pour nous.

National 3 : Le bilan au moment de la suspension du championnat

Vous semblez pousser un « ouf » de soulagement…

On avait la place que l’on méritait, donc ce n’est pas vraiment un « ouf » de soulagement, même si c’est quand même bien de pouvoir repartir sur des bases saines au regard des résultats catastrophiques que l’on avait, en espérant que l’on retrouve notre stade. Là-dessus, j’ai cru comprendre que la métropole faisait le nécessaire pour qu’on le retrouve, et c’est une deuxième information qui est très bonne pour nous, parce qu’on a perdu beaucoup de ce que l’on était à Moulonguet. L’énergie n’était pas bonne et les résultats n’ont pas du tout aidé à renverser cette tendance. Ce n’était pas irréversible, mais ça aurait tout de même été compliqué pour nous.

Avez-vous cru à une potentielle reprise depuis la fin octobre ?

Bien sûr ! On se disait que ça allait reprendre, on s’est préparé à ça, on avait anticipé les choses avec mon staff. Jusqu’à Noël, on avait laissé les joueurs « branchés ». A partir de janvier, on les a un peu débranché parce qu’il fallait qu’ils puissent récupérer et se retrouver tranquillement, mais derrière il y a eu la Coupe de France. Ensuite, voyant le temps passer, l’évolution du contexte sanitaire, tout le monde savait très bien quelle décision serait prise. On attendait juste qu’elle soit officielle. Je pense que le coup de grâce a été le confinement régional de quatre semaines. Comment peut-on aller d’un match à un autre dans ces conditions ? Je pense que c’est une bonne décision et maintenant que c’est officiel, on va pouvoir enterrer la saison 2020/2021 pour essayer de semer les graines de 2021/2022. Je suis content pour les jeunes qui sont entrés dans le projet parce que c’est mieux d’avoir le N3 comme perspective plutôt que le R1 si on avait mal fini. Ils méritaient tout ça.

Arrêtons les bêtises, calmons-nous, repartons à zéro si toutes les conditions sont réunies. N’inventons pas tout et n’importe quoi. On n’a joué que cinq ou six matches !

Pascal Tranquille propose de faire une saison sur deux ans, quel est votre avis là-dessus ?

J’aime bien Pascal Tranquille, je suis content qu’il y ait du renouveau au District, mais je trouve que le silence, parfois, c’est bien. Je n’ai pas grand-chose à dire là-dessus, je ne sais pas quoi répondre à ça. Arrêtons les bêtises, calmons-nous, repartons à zéro si toutes les conditions sont réunies, et voilà. N’inventons pas tout et n’importe quoi. On n’a joué que cinq ou six matches !

La FFF acte la fin de la saison au niveau amateur !

Quel sens arrivez-vous à donner à cette saison ?

Quand on met tout bout à bout, ça fait beaucoup. Je n’ai pas regardé de foot pendant trois mois, pour être honnête. J’avais repris un peu sur le Final 8 de la Ligue des Champions en août, je suis venu voir l’Amiens SC une fois, mais je ne sais plus contre qui. Avec le confinement, les supporters absents, Téléfoot qui prend les droits, je m’étais promis de ne plus regarder le foot. Ça m’a privé de quelques bons moments avec mes garçons parce qu’ils ont continué à regarder. Quand Canal+ et beIN Sports ont repris les droits, j’ai regoûté au football professionnel. Pour le foot amateur, c’est quand même difficile. Ça m’a appris beaucoup de choses, et pas des très bonnes. Il y a eu un effet loupe sur toutes les monstruosités de notre sport. Je comprends bien que les finances soient quelque chose de très importantes, mais quand même. J’ai trouvé les dirigeants de l’AC Amiens très dignes.

Pour quelles raisons ?

Certes, c’est mon frère, mais en étant objectif, j’ai trouvé un président très digne, très propre dans les décisions prises au niveau du club, qui n’a pas fait son fanfaron pour exister dans les médias. J’ai vu des gens qui n’ont pas respecté les consignes sanitaires, qui se sont entraînés, ont fait des matches, ont joué avec le feu. Cette situation de crise nous apprend beaucoup sur qui on est, et sur qui les gens peuvent être. J’ai bien aimé la position de la Ligue élue sur pas mal de choses, notamment sur la faculté à consulter les clubs et les propositions faites à la FFF. J’ai beaucoup appris sur ce que les gens étaient capables de faire pour très peu de choses, alors imaginons ce qu’ils pourraient faire pour beaucoup plus. Ça m’a dégoûté. Je suis dans un club, je suis très fier d’y appartenir, surtout au regard de ce qu’il a pu être dans ce contexte. Je suis très ému d’avoir des responsabilités ici, au regard de beaucoup de choses déjà évoquées. J’en suis très content.

Quelle est l’idée autour de la jeunesse pour la saison prochaine ?

D’essayer de consolider et donner un peu plus de places à certains derrière des Charlie Rosso ou Arnaud Binet qui, j’espère, repartiront avec nous parce que je compte sur eux. Il y a Kévin Martinez aussi, mais tant qu’il pourra faire quelque chose, il le fera avec nous. Je veux qu’ils entourent les jeunes comme Ramla, Vicart, Motuta, Hamdane ou Khelif. Ils ne sont pas encore prêts à être lancés dans le grand bain et il faut les entourer et travailler encore avec eux sur deux ans. Ça fait deux ans et demi qu’ils sont avec nous, mais ils viennent d’avoir deux saisons tronquées. Il y a malgré tout énormément de progrès, on le voit dans les performances et résultats de l’équipe réserve, mais il y a encore besoin de conforter tout ça. Ce sera la ligne directrice pour la saison prochaine. Il faudra consolider ça par des joueurs d’expérience capables d’accepter les erreurs des jeunes pour les accompagner et les corriger, ce que l’on n’a pas eu cette saison, et c’est là-dessus que je me suis trompé.

Quel est le programme désormais ?

Avant de rencontrer les joueurs, je vais voir les dirigeants et le staff. J’ai un staff super, très investi, impliqué, complémentaire avec Jean Kolus, Yohane Moreira et Yohan Hamadi. Une fois que j’aurai consolidé ça, on discutera avec les dirigeants, et ensuite ce sera le moment de discuter avec les joueurs.

Tous propos recueillis par Romain PECHON et Adrien ROCHER

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jayson Papeau Amiens SC

Amiens SC : La saison perturbée de Jayson Papeau

Amiens SC Wagué Opoku

Amiens SC : Opoku-Lomotey-Wagué, une option pérenne ?