Azouz Hamdane : « On est des pleureuses ! »

Quelque peu désabusé après le troisième match de rang sans victoire de son équipe, Azouz Hamdane regrette le manque de maîtrise de soi de ses joueurs, intéressants dans le jeu mais encore trop friables sur le plan mental. Entretien. 

Quel est votre sentiment à l’issue de ce troisième match consécutif sans victoire ? 

C’est difficile à dire. Mon équipe a fait preuve d’une immaturité totale. Le manque de maîtrise de soi est de plus en plus flagrant. Il va falloir très vite se réveiller sur cet aspect. Malgré tout, on n’est pas décroché et on fait aussi de très bonnes choses dans le jeu. C’est juste dommage que la frustration amène de mauvaises réponses sur le plan tactique.

Comment expliquez-vous cela ?

Tout simplement parce qu’on est des pleureuses ! On se sent toujours victime de quelque chose. Autant, il a pu se passer des choses contre Saint-Quentin, avec un arbitrage défaillant, autant ce n’était pas le cas face à Tourcoing et les autres matches joués jusqu’ici. Les joueurs râlent déjà à l’entraînement ! On essaie d’agir sur ça avec le staff mais mes cadres ne vont pas forcément dans le bon sens. Certains alimentent ce sentiment de victimisation. Tant que l’on continuera de la sorte et que l’on ne prendra pas nos responsabilités sur le terrain quand ça va mal, on n’y arrivera pas. À un moment donné, les joueurs doivent prendre leurs responsabilités. Il n’y a pas le feu au lac, on est encore bien placé et on va aussi récupérer des joueurs importants lors du prochain match, mais on n’a plus de temps à perdre.

Dans votre malheur, vous avez effectivement la chance de ne pas avoir été décroché durant cette période un peu moins faste…

On est dans un championnat difficile. Je pense que nos concurrents rencontrent les mêmes problèmes que nous. Comme je le dis depuis le début, c’est l’équipe qui gardera le plus longtemps ses nerfs qui réussira à aller au bout de ce championnat. De notre côté, on a très mal géré les choses durant les absences de certains joueurs. J’en prends acte et certains joueurs qui m’ont fait bonne impression, comme Corain et Ameur, continueront à être alignés tant qu’ils feront ce genre de performance. Tant pis pour les autres !

Vous mettez clairement en garde certains joueurs…

Aujourd’hui, on ne peut plus jamais rien dire de négatif aux joueurs pour provoquer une réaction chez eux. On s’étonne que certains jouent à ce niveau mais l’explication est là. Dans le passé, j’avais des joueurs qu’on pouvait brusquer et qui offraient une réaction sur le terrain. C’est notre principal problème et on tente de faire progresser les joueurs. Maintenant, il faut qu’ils aient envie de répondre favorablement à ce genre de mise en garde. La montée va se jouer avant tout sur l’aspect mental, il faudra donc qu’ils affichent le bon état d’esprit. Il faut se mettre en tête qu’on ne pourra pas gagner tous les matches mais qu’il faut avant tout en perdre le moins possible. Cela demande donc de garder son sang-froid.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire