Azouz Hamdane rempile, Habib Bellaid s’en va


S’il avait ménagé le suspense le soir de la descente, Azouz Hamdane a finalement fait le choix de repartir pour une dix-neuvième saison à la tête de l’Athletic Club Amiens Football, avec l’ambition de ne pas faire de vieux os en National 3 et avec un effectif profondément remanié.

La suite après cette publicité

La fin d’un cycle

A force de jouer avec le feu, l’AC Amiens a fini par se brûler. Déjà au bord du précipice l’an dernier, les footballeurs des quartiers nord amiénois ont logiquement sombré au terme d’une saison qui laisse encore beaucoup d’amertume à leur entraîneur, Azouz Hamdane : « Après coup, la déception est toujours de mise même si elle était prévisible. Aujourd’hui, je ne réalise pas encore tout à fait même s’il faut rapidement le faire car on doit déjà préparer la saison prochaine. »

La suite après cette publicité

Et pour cause, si l’emblématique entraîneur de l’ACA a confirmé qu’il repartait pour un tour, le club va néanmoins subir des modifications profondes. « On peaufine un nouveau projet, au-delà de l’équipe première. On va développer la formation et la préformation, précise Hamdane. Il va y avoir une refonte totale au niveau du club. Il va donc falloir des moyens logistiques, institutionnels et humains pour mener à bien ce nouveau projet sur cinq ou six ans. »

La suite après cette publicité

Une ossature définie

Dont la vitalité dépendra – quoi qu’on en dise – de l’équipe première qui demeure la vitrine du club même si celle-ci a clairement failli cette saison. « Notre descente a mis en exergue certaines défaillances dont on avait déjà connaissance. Je pense que l’on a perdu un peu notre âme, aussi bien au niveau de l’état d’esprit affiché par certains joueurs que par notre philosophie de jeu, regrette l’entraîneur de l’ACA. Contre Lens, certains joueurs n’ont pas donné le sentiment d’être concernés. »

La suite après cette publicité

De quoi donner amener Azouz Hamdane a avoir l’envie de régénérer son effectif durant l’intersaison : « Il faut très certainement recruter plus local, afin de retrouver un état d’esprit. On doit aussi lancer nos jeunes, même si cela doit se faire dans de bonnes dispositions. L’objectif est de remonter dans les deux ans à venir mais on ne pourra pas le faire avec ce groupe, c’est une certitude. On sait aussi qu’il ne faut pas faire partir tout le monde. Mon envie est donc de reconstruire autour de (Kévin) Martinez, qui devient un peu un enfant du club. »

Capitaine contre Lens, le défenseur central a déjà la certitude de continuer aux côtés de Villier, Diallo, Dilemfu ou encore Gningue, tous ayant donné leur accord pour la saison prochaine. A contrario, Bellaïd, Youssoufa (Les Herbiers), Diarra (Sedan) et Tagaye ne seront plus de la partie. Une nouvelle ère débute pour l’AC Amiens, qui est en discussions avancées avec quatre recrues potentielles, dont un avant-centre et deux ailiers.

Romain PECHON

L’AC Amiens (2018/2019)

Ils restent : Gningue, Villier, Diallo, Martinez, Corain, Bodur, Ringot, Ameur, Dilmefu, Nzeza.

Ils devraient rester : Isambart, Sagouti, Matondo, Diawara.

En discussions pour une reconversion : Boukhelifa, Kharbouchi.

Sur le départ (?) : Milville.

Ils partent : Adrien, Bellaïd, Youssoufa (Les Herbiers), Diarra (Sedan), Boukhelifa, Tagaye.

Laisser un commentaire