A l’instar de la France, la Belgique a fait le choix de stopper définitivement son championnat suite à la pandémie de la Covid-19. Comme la LFP, la Pro League a fait le choix de ne pas opter pour une saison blanche. Avec des conséquences fatales pour un club qui semble plus que jamais dans la même situation que l’Amiens SC. Explications.

Publicité

Le dernier mot revient aussi aux instances

Il n’y a pas qu’en France qu’un club professionnel relégué se bat en justice contre la Ligue qui gère son championnat. Relégué par la Pro League alors qu’il restait une journée à disputer et que le maintien était mathématiquement possible, le club de Waasland-Beveren a une lueur d’espoir pour son maintien depuis hier. La cour belge d’arbitrage pour le sport a en effet jugé fondée la requête de la lanterne rouge de Jupiler League. Contestant sa relégation, le club s’est félicité de son maintien, mais tout n’est pas aussi simple.

Publicité

Si la justice belge a invalidé la relégation du club flandrien, elle a également ordonné que la Pro League vote une nouvelle fois au sujet de la fin de saison en Belgique et de la descente actée. Le 15 mai dernier, lors du premier suffrage concernant ces deux dossiers, 85% des clubs avaient voté pour la relégation de Waasland-Beveren. Difficile donc d’imaginer un retournement de situation alors que le calendrier de l’élite belge est connu depuis hier et que le championnat devrait reprendre le 8 août prochain.

Publicité

A lire aussi :

Barragiste, le Werder reste en Bundesliga !

Amateur : les suspensions réduites par la FFF !

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire