Benoît Sturbois (Amiens Portugais) : « Cette défaite n’est pas du tout le reflet du match »


Frustré et énervé après l’élimination de l’Amiens Portugais à Valois Multien (3-1), à l’occasion du 5e tour de la coupe de France, Benoît Sturbois estime que son équipe méritait mieux sans un arbitrage contestable et contesté et avec un peu plus de réalisme offensif. Entretien.

La suite après cette publicité

Quel est le sentiment après cette élimination ?

On est passablement énervés parce que cette défaite n’est pas du tout le reflet du match et des efforts consentis par les joueurs. On est cueillis à froid sur une erreur de marquage après deux petites minutes. Jusque-là, il n’y a rien à dire mais ça nous permet de nous mettre à jouer et de nous procurer quelques occasions. La quatrième est la bonne et on égalise. L’arbitre de touche le refuse pour un hors-jeu de position de Boulafrad alors que Poidevin marque. On ne comprenait pas. Derrière, Valois vient dans notre surface sur un centre, et ça fait 2-0. Pendant les vingt minutes qui suivent c’est un attaque-défense en notre faveur, avec énormément d’occasions dans le jeu, Valois est dépassé, mais on ne marque pas. Juste avant la mi-temps, on parvient à revenir au score. Ce n’était pas cher payé parce qu’on se retrouve menés alors qu’on dominait de la tête et des épaules. On est resté sur la même lancée en deuxième mi-temps avec de vraies grosses situations, mais on n’a pas réussi à marquer. Sur une contre-attaque, ils parviennent à mettre le troisième avec un hors-jeu flagrant non signalé… Même un arbitre de leur club est venu nous dire qu’il y avait une énorme erreur d’arbitrage ! On était dépités, on a quand même poussé mais on n’a pas réussi à marquer ce but qui aurait donné une fin de match folle.

La suite après cette publicité

Il y a donc de quoi avoir de gros regrets…

On reste sur le même discours que les matches précédents ! Il y a un très bon contenu, même s’il y a encore des choses à régler. C’était vraiment bon, notamment dans l’animation offensive. Avec un peu de recul, quelqu’un d’objectif dira qu’on n’avait pas l’impression d’être une division en dessous. Le niveau d’écart ne s’est pas du tout vu. Ce qui a fait la différence, une fois encore, c’est l’efficacité et cette double erreur d’arbitrage. Je pense que s’il lève, à juste titre, le drapeau sur le but du 3-1, on aurait eu une autre fin. Il fallait bien qu’on sorte de cette coupe à un moment donné, et on espère que ce sera un mal pour un bien. Il faut que ça nous permette de nous concentrer à fond sur le championnat. On a des regrets parce qu’on méritait mieux. On va s’atteler sur les petits détails qui font que l’on n’arrive pas à gagner à savoir l’inefficacité offensive et le manque de sérénité défensive.

La suite après cette publicité

Est-ce qu’il y a un verrou psychologique à faire sauter ?

Les joueurs cogitent mais on a affaire à des gens assez matures pour se rendre compte qu’on est bons dans le contenu. On en entend pas mal qui sont déçus des résultats mais satisfaits de ce que l’on peut produire et proposer. C’est frustrant parce qu’on arrive à bien jouer mais ça ne sourit pas ! On sait sur quoi travailler. Est-ce qu’il y a un problème psychologique ? Je ne pense pas. C’est plus un problème d’efficacité. Ca fait onze ans que j’entraîne des séniors, et ça fait onze ans que je vois que la problématique en amateur est de marquer des buts. Ce qui fait la différence au niveau régional, c’est l’équipe qui parvient à concrétiser ses occasions. Ils ont quatre ou cinq occasions franches, ils en mettent trois ! On en a une quinzaine, on en met un qui est refusé et un autre qui est valable. Je pense que ça se joue plus au niveau de l’efficacité. Il y a des matches où l’on peut marquer cinq ou six buts et d’autres où l’on peut jouer pendant des heures sans marquer.

La suite après cette publicité

Propos recueillis par Romain PECHON

VALOIS MULTIEN (R1) – AMIENS PORTUGAIS (R2) : 3-1 (2-1)

5e tour de coupe de France

Stade Brisset, Betz

Arbitre : M. Redjimi

Buts : (2e, 37e, 54e) pour Valois Multien ; Piim (45e) pour Amiens Portugais

AMIENS PORTUGAIS : Gningue – Ribeiro, Thuillier (Suiveng, 90e), Njamen, Devauchelle – Alouasti (Sylla, 67e), Facquier – Piim, Boulafrad, Somon (Martel, 77e) – Poidevin

Entrés en jeu : Sylla, Martel, Suiveng

Entraîneur : Benoît Sturbois

Laisser un commentaire