Benoît Sturbois (Amiens Portugais) : « On pousse un petit ouf de soulagement »


Désireux de confirmer et matérialiser ses progrès dans le jeu par une victoire, l’Amiens Portugais y est parvenu en s’offrant le scalp du leader Etaples (1-3), le week-end dernier. Un succès qui doit désormais être le début d’une belle série pour Benoît Sturbois. Entretien.

La suite après cette publicité

Enfin, vous avez ce premier succès !

On pousse un petit ouf de soulagement. On avait le contenu jusqu’à présent, et cette victoire fait du bien.

Cela valide votre montée en puissance…

Exactement ! Cette victoire arrive à point nommé avant la coupure liée à la coupe de France, en plus contre le leader, même si c’est anecdotique puisqu’il n’y avait que trois matches de joués. Etaples était tout de même invaincu depuis le début de la saison, avec deux victoires et un nul en championnat, et est qualifié pour le sixième tour de la coupe de France. Pour eux, tous les voyants étaient au vert et cette victoire fait du bien sur le plan comptable mais surtout sur le plan mental. On savait que ça tournerait à un moment donné. Les joueurs sont récompensés, avec un très bon état d’esprit. Dans le contenu, c’était encore bon, et on s’est même trouvé des ressources mentales que l’on ne soupçonnait pas parce que tout n’allait pas forcément bien. On s’est retrouvé mené à la demi-heure de jeu, on aurait pu couler, mais on n’a rien lâché. On a commencé à jouer, on égalise sur coup-franc et ça nous remet tout de suite dans le match. En deuxième mi-temps, on fait quelques changements, Mehdi Collet provoque un carton rouge, on prend l’avantage à vingt minutes de la fin grâce à Piim. A ce moment-là, Etaples se met à pousser, Demba fait de gros arrêts pour nous maintenir à flots et sur un contre, Poidevin provoque un pénalty et le transforme. On a eu un contenu intéressant, des ressources mentales super intéressantes et trois points qui nous permettent de souffler un peu. Ca se resserre un petit peu au classement.

La suite après cette publicité

On imagine que les joueurs ont été libérés dans le vestiaire à l’issue du match…

On a senti de la libération, oui, et elle est bienvenue au regard des efforts fournis depuis plusieurs semaines. C’était un soulagement de se dire « enfin, ça tourne ». C’était plus de la satisfaction de voir que le travail a fini par payer. Pour le staff, c’est un gros ouf de soulagement tout de même. On ne doutait pas, mais on espérait que cette victoire arrive rapidement.

La suite après cette publicité

Il faut désormais qu’elle serve de déclic…

Ca va être dur d’enchaîner parce qu’on ne joue pas en coupe de France et on doit attendre deux semaines pour rejouer en championnat. Le prochain match sera à domicile contre Gamaches, et on espère vraiment enchaîner sur ce match. Est-ce que la coupure sera bénéfique ? Je ne peux pas le dire pour le moment.

La suite après cette publicité

Avez-vous douté sur vos choix après ce début très compliqué ?

Non, avec le staff, on n’a jamais douté parce que plus les semaines avançaient, plus les joueurs assimilaient ce qu’on leur demandait et le contenu était bon. On voit qu’ils ne lâchent pas. On a vu que les joueurs y croyaient, donc on n’a pas douté. Le plus dur, c’est la gestion de ceux qui ne jouent pas en équipe première. Effectivement, on s’est posé la question de savoir si c’était le bon choix de recruter autant. Certains sont frustrés de ne pas jouer avec la A. On ne peut aligner que quatorze joueurs donc on essaye d’être les plus justes possibles, d’aligner les plus performants et il est bien évident qu’on va choisir les joueurs qui, selon nous, vont apporter une plus-value. On ne va pas se tirer une balle dans le pied en prenant un joueur que l’on aime bien alors qu’il ne va rien nous apporter. On essaye vraiment d’être très objectifs et justes avec tout le monde. C’est compliqué pour certains joueurs de comprendre ça, mais c’est aussi ça la gestion d’un effectif. On veut mettre en place une concurrence saine et productive.

Propos recueillis par Romain PECHON avec Adrien ROCHER

ETAPLES – AMIENS PORTUGAIS : 1-3

4ème journée de Régional 2

Stade François Guilluy

Arbitre : M. Miquet

Buts : Facquier, Piim, Poidevin (SP)

AMIENS PORTUGAIS : Gningue – Thuillier, Duvauchelle, Njamen, Idez – Ribeiro, Facquier – Somon, Boulafrad, Piim – Poidevin

Entrés en jeu : Da Rocha, Sylla, Collet

Entraîneur : Benoît Sturbois

Laisser un commentaire