Joannin Amiens SC
Panoramic

A l’occasion d’une conférence de presse exceptionnelle, Bernard Joannin a justifié les raisons à l’origine du limogeage de Luka Elsner en début de semaine. Le président de l’Amiens SC en a également profité pour répondre aux critiques concernant la gestion du club. 

Publicité


Une volonté de mise au point

« J’ai voulu intervenir parce que j’ai eu le sentiment que l’Amiens SC était devenu un punching-ball sur lequel beaucoup de gens avaient plaisir à s’entraîner et à frapper. Il faut que je siffle la fin de la récréation. Je suis quelqu’un qui essaye toujours de positiver les choses. L’Amiens SC est une famille professionnelle. Le projet d’Amiens, c’est 50 actionnaires, 400 partenaires. Une magnifique aventure avec six années de National , une montée en Ligue 2, et trois magnifiques années en Ligue 1. Surtout, une véritable aventure humaine avec plein de personnes. Un élan qui a profité à tout le monde. A commencer par vous, messieurs et mesdames les journalistes. Ces trois années en Ligue 1 ont fait énormément avancer notre région, et ont fait avancer le nom d’Amiens, le club. Regardez tous les terrains d’entraînement. Peu de clubs, en France, disposent des terrains et du stade que nous avons. »

Publicité


Les critiques sur le départ de Christophe Pelissier

« Il y a eu un véritable élan, on le doit aux dirigeants et on le doit à deux professionnels, Christophe Pelissier et John Williams. Ils n’avaient pas la volonté de passer leurs vacances ensemble mais ce que vous appeliez leur antagonisme était profitable pour eux et pour le club. La confrontation d’un directeur sportif et d’un coach est nécessaire dans un club professionnel. Cela fait progresser toutes les composantes du club. Comme toute belle histoire d’amour, il y a eu une fin, je l’ai regretté. J’ai lu que je voulais pas garder Christophe et que je lui ai fait une proposition irrespectueuse. Si vous pensez que c’est irrespectueux de proposer à un coach 60 000 € par mois. Alors oui, c’était irrespectueux. Je voulais vraiment garder Christophe et John et je suis vraiment heureux que Christophe réussisse à Lorient et je suis heureux que John puisse réussir à Amiens. »

Publicité


Les raisons du départ de Luka Elsner

« On pensait sincèrement le faire avec Luka (Elsner). J’assume totalement ce choix. Il était pour moi un meneur de séances exceptionnel, un technicien du football exceptionnel. Mais 23 matches de suite avec une victoire, peu de présidents auraient eu ma patience. Maintenant, les dirigeants sont là pour décider. J’ai dû prendre cette décision pour l’avenir du club. Je ne pensais pas que Luka allait se sortir de cette spirale négative dans laquelle nous étions entrés. Il fallait créer l’électrochoc. »

Publicité


La suite des opérations

« Oswald (Tanchot) et Romain (Poyet) vont maintenant mener cette équipe contre Caen. Nous aurons ensuite une trêve qui va nous permettre de réfléchir, de dialoguer et de consulter. Ce dont vous pouvez être sûr, c’est que toutes les personnes qui m’entourent sont de véritables combattants. Nous nous battrons en permanence pour notre entreprise. Quand j’ai dit que l’équipe serait prête début octobre, j’ai juste dit la vérité. A chaque fois qu’il y a une descente, les mêmes effets produisent les mêmes faits. Je ne suis pas un magicien, les choses ne se font pas en claquant des doigts. L’organisation de mon entreprise et de mes actionnaires me regarde. Nous sommes dans un nouveau projet, dans la reconstruction. Sachez que le club va reprogresser et réécrire une nouvelle histoire. »

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Amiens SC : A qui la faute ?

Amiens SC : C’est quoi la suite ?

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Alain M
Alain M
21 jours il y a

Sachons retenir ces mots, ces phrases synonymes de résurgence … le projet dont parle M Joannin serait il si secret qu’il ne le dévoile à personne ? Des actes, des faits seront la preuve qu’un renouveau est présent au sein du club. Espérons ! Allez Amiens

fergas
fergas
21 jours il y a

Pour rejoindre Ac1967 concernant le manque de considération pour les supporters ( je dirais même le mépris), on notera qu’un abonné qui paye sa place 375 € ( et qui a aussi fait don du reliquat d’abonnement de la saison précédente) et qui a vu sa place supprimée dans la cadre des mesures sanitaires, n’a toujours pas de place de remplacement où il pourrait s’asseoir sans risque de se faire « déloger »…
S’il y a un « responsable » à l’ASC qui lit ce message, merci à lui d’essayer de faire bouger les choses…Mais je suis sans illusions…

Ac1967
Ac1967
21 jours il y a

D’après la rumeur, si augmentation de cas COVID dans la région, la capacité du stade passerait à 1000 spectateurs. Les VIP en loge seraient prioritaires mais pas les supporters en tribune. Ca veut tout dire du manque de considération pour les vrais supporters.

TELLIER JEAN-JACQUES
21 jours il y a

Il paraît que la méthode Coué ça marche. Mais 22 rencontres sans une victoire et une descente en L2.Je ne crois pas à cette méthode. A lire le Président, John WILLIAMS reste à l’ASC donc un mercato raté et la prévision annoncée AMIENS SC en National l’année prochaine. Compliments Mr le Président.

Ac1967
Ac1967
21 jours il y a

Supporters, communication, respect, club, football, notre vocabulaire.
Entreprise, actionnaires, argent, votre vocabulaire M. Joannin.
Voilà la raison du malaise à l’Amiens SC.

Phil
Phil
21 jours il y a

Quand prendra t il conscience de ses erreurs ?…..
C est lui le premier responsable de cette situation

fergas
fergas
21 jours il y a

Un sacré farceur, ce Joannin ! Il arrive quand même à dire sans rougir qu’il voulait garder Christophe Pélissier… Pourquoi alors lui avoir fait des propositions inacceptables?? Il y a quand même eu un erreur de casting concernant le « professionnel » dont il fallait se séparer ( faut-il préciser??)