Alors que l’Amiens SC va débuter son traditionnel stage de préparation estivale au Touquet à partir de ce lundi, Bernard Joannin s’est exprimé une dernière fois sur le combat mené par le club picard, ces dernières semaines. Et même s’il entend tourner la page, le président amiénois est persuadé qu’il finira par obtenir gain de cause. 

Publicité

Le juridique en toile de fond

« Très fier » de la bataille menée par l’Amiens SC contre sa relégation en Ligue 2, Bernard Joannin se satisfait de « l’union sacrée avec les supporters, les actionnaires, les VIP et la population » que celle-ci a générée. « Amiens a été soutenu par beaucoup de personnalités dans le monde du foot. On a eu l’impression que notre combat a été apprécié car il défendait un sport humain et solidaire, juge le président de l’Amiens SC. Je regrette que l’argent ait pris une telle importance qu’on en a oublié certaines valeurs. » Effectivement, les 18 autres clubs de Ligue 1 ont fait bloc contre un format à 22 pour la saison 2020/2021, principalement pour ne pas diviser les droits TV en deux parts supplémentaires.

Publicité

Seul face au reste du football français, Amiens a également été débouté au sujet de son recours en référé-suspensif auprès du Conseil d’Etat. « La Ligue a fait preuve de partialité, nous pensons aujourd’hui que nous avons raison et que notre combat est juste, martèle Bernard Joannin. Nous avons étayé notre position, décrit les faits mais jamais attaqué les personnes. Maintenant nous tournons la page. Il y a eu le temps juridique, maintenant il y a le temps sportif. » Ainsi, l’Amiens SC retrouvera le chemin de la compétition officielle, le 22 août prochain, en Ligue 2, un peu plus de trois ans après sa montée historique sur le terrain de Reims.

Publicité

Pour autant, son combat juridique ne s’arrête pas là. Dans l’attente de la suite de sa procédure au fond, qui pourrait être instruite d’ici la fin de l’année, l’Amiens SC peut encore garder espoir d’obtenir gain de cause sur le volet juridique. « Nous ne demandons ni dommages, ni intérêts. On souhaite simplement que la justice nous donne raison. À Amiens, nous sommes des gens très positifs, ce n’est pas notre combat, assure Bernard Joannin. Nous souhaitons juste que les juges nous disent que nous avions raison. Cela ne va pas plus loin. » Quoi qu’il en soit, Amiens ne peut désormais espérer mieux qu’un simple dédommagement financier…

Publicité

Source : Foot National

A lire aussi : 

L’Amiens SC a une revanche à prendre

Amiens SC : Suspension levée pour deux joueurs

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire