A l’issue d’un gros mois de contestations, de campagnes médiatiques et de recours juridiques, l’Amiens SC aura le droit à son « grand oral » devant le conseil d’Etat, ce jeudi à 14 heures. Une audience qui s’annonce capitale pour l’avenir du club et que Bernard Joannin aborde avec combativité !

Publicité


Une nouvelle victoire dans le temps additionnel ?

« La justice est le seul rempart face à la décision de la Ligue de reléguer arbitrairement l’Amiens SC. La seule chose qui compte pour nous aujourd’hui, c’est de faire gagner le sport et ses valeurs ». Plus déterminé que jamais, Bernard Joannin a fait part de son état d’esprit offensif auprès de l’AFP. Regrettant le « manque d’humanité et de solidarité » dans les décisions prises par le conseil d’administration de la Ligue de football professionnel (LFP), le président de l’ASC a décidé de se lancer dans une bataille juridique dont l’issue sera connue dans les prochains jours.

Publicité


Effectivement, Amiens, Lyon et Toulouse sont attendus ce jeudi à 14 heures pour une audience devant le juge des référés, ce qui correspond à une procédure d’urgence, pour évoquer la fin de la saison 2019/2020 et ses conséquences. Dramatiques pour le club picard puisque l’arrêt à la 28e journée débouche sur une relégation en Ligue 2, la FFF et la LFP ayant souhaité maintenir les deux descentes directes programmées au début de l’exercice. Et c’est justement l’application de ce point de règlement que le club picard regrette aujourd’hui.

Publicité


« Ce que l’on conteste, c’est le changement de règles du jeu en cours de compétition. Selon les textes, les relégations se font après la 38e journée, et pas avant. On ne déclare pas perdante une équipe qui est menée à la 66e minute du match », précise maître Guillaume Tapie, avocat au Conseil d’Etat et conseillé de l’Amiens SC. Qui, outre le recours en référé, a également introduit un deuxième recours, sur le fond, qui prendra plusieurs mois et qui pourrait déboucher sur l’annulation des décisions prises par la LFP.

Publicité


En attendant, c’est bel et bien une suspension de ces mêmes décisions et donc de la relégation en Ligue 2 qui est en jeu pour l’Amiens SC, ce jeudi midi. Reste à savoir si le Conseil d’Etat ira dans ce sens, quitte à fragiliser toutes les décisions prises par les dirigeants du football français depuis avril dernier.  

Source : AFP

A lire aussi : 

Matthieu Dreyer (Amiens SC) : « Impossible de prendre des décisions justes et équitables »

Ligue 2 : Le Mans dépose un recours auprès du Conseil d’Etat

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments