Après plus de quinze jours de réflexion puis de discussions, Bernard Joannin a fini par confirmer la nomination d’Oswald Tanchot au poste d’entraîneur de l’Amiens SC. Un choix qu’il assume et affirme prioritaire. 

Publicité


Le choix d’Oswald Tanchot

« Oswald est notre choix. J’ai trouvé, après avoir consulté, qu’il était la pièce qui manquait au puzzle pour qu’on retrouve cet élan, cette dynamique que nous avions construite il y a cinq ans. Oswald et moi avons l’habitude, quand on prend des décisions, de bien définir les contours de cette décision. Le plus important était de savoir si nous partagions les mêmes valeurs et si nous avions la même conception d’un club de foot professionnel. C’est vrai qu’on a, Oswald confirmera, passé pas mal de temps à discuter de ces choses-là. C’était plutôt rassurant qu’un de mes futurs cadres supérieurs insiste autant sur ça. Je souhaite que l’on reparte d’une page blanche, les traumatismes étant passés. Tournons la page et écrivons une nouvelle aventure humaine, avec des personnes déjà au club, d’autres qui viennent d’arriver, comme Oswald. On a la volonté d’écrire une belle histoire. Il nous faudra de la patience. »

Publicité


La gestion du club

« J’ai vu beaucoup de personnes et de supporters qui s’inquiétaient de notre attitude prudente. Les faits qui viennent de se dérouler, sur les dernières semaines, vous ont prouvé que notre attitude était justifiée. La conjonction de la poursuite de cette pandémie, qui nous touche tous, et qui va nous coûter peut-être encore plus, la baisse naturelle des recettes, due aux jauges inférieures dans les stades et la petite cerise sur le gâteau qu’est la défaillance pour le moment du diffuseur Mediapro nous obligent à être prudents dans les semaines à venir. Je ne regrette donc pas avec Luigi (Mulazzi) et Christophe (Duprez) d’avoir eu une attitude prudentielle. »

Publicité


Optimiste pour la suite

« Je pense que nous avons un potentiel de joueurs intéressants, il nous manque un élément primordial qui s’appelle la confiance. Elle se construit petit à petit et c’est ce que j’ai demandé à Oswald, d’abord recréer un état d’esprit, un plaisir de refaire les choses ensemble, avec les joueurs, les dirigeants, les partenaires, les supporters. Au fil des victoires, qui reviendront de façon obligatoire, je ne peux donner le jour et l’heure, un nouvel élan va se construire. J’en ai la conviction. »

Publicité


Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Amiens SC : Oswald Tanchot, la fin d’un faux suspense

Amiens SC : Bernard Joannin ouvre la porte à Moussa Konaté !

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire