Bernard Joannin Amiens sc

Membre du conseil d’administration de la Ligue de football professionnel (LFP) et très actif depuis le début de la crise, Bernard Joannin a réagi aux propos de Denis Le Saint, son homologue du stade Brestois, pour marteler que le temps était encore à la réflexion et non à la prise de décision. 

Attendre avant d’agir

Sur une tonalité similaire à celle de Jean-Michel Aulas, lors d’un entretien accordé à l’Equipe ce dimanche matin, Bernard Joannin considère que Denis Le Saint, qui plaide pour un arrêt définitif des compétitions suite à la crise sanitaire causée par la pandémie du Covid-19, « a une position très humaine qui place la santé de tous au-dessus de tout« , « une façon de voir les choses partagée par beaucoup de gens dans le milieu du foot« . Pour autant, le président de l’Amiens SC rappelle « que le seul commandant est le Covid-19, [que] c’est lui qui imprime le rythme« .

« Cela ne sert à rien de parler pour ne rien dire, poursuit enfin Bernard Joannin dans un entretien accordé à la LFP. Prenons le temps d’analyser la situation (…) Il faut se laisser 15 jours pour voir comment les choses évoluent« . Ainsi, si l’évolution de la situation sanitaire le permet, les instances dirigeantes du football français pourront envisager une date de reprise, « en accord avec les actuels et les futurs nouveaux diffuseurs ainsi que l’UEFA qui souhaite une fin des championnats nationaux au 3 août maximum« , rappelle le boss amiénois. D’ici là, chacun tentera encore de peser sur les décisions futures…

Source : AFP

A lire aussi : 

Haitam Aleesami (Amiens SC) : « Ils ont le sentiment que beaucoup de joueurs partiront »

Ligue 1 : Un président doute de la reprise

Laisser un commentaire