Regrettant la manière avec laquelle les instances du football français ont traité le dossier d’une Ligue 1 à 22 clubs, suite à l’ordonnance rendue par le Conseil d’Etat suspendant les relégations d’Amiens et Toulouse, Bernard Joannin demande au pouvoir politique de prendre ses responsabilités.

Publicité

Un nouveau recours en justice

« Nous subissons depuis des semaines l’acharnement incompréhensible et inexplicable des dirigeants de la LFP qui sont pourtant élus ou désignés pour rassembler l’ensemble du football français et rechercher des compromis. C’est la raison pour laquelle face à ces manœuvres déloyales de la part de la LFP et à cette double injustice, j’ai pris la décision, au nom du club de l’Amiens SC, de déposer de nouveau un recours en référé devant le Conseil d’État. »

Publicité

Un appel au pouvoir juridique

« Nous regarderons par ailleurs avec la plus grande attention si la Ministre des sports, Madame Roxana Maracineanu, en signant la Convention 2020/2024 entre la LFP et la FFF qui exclut toute possibilité d’une Ligue 1 à 22 clubs entérine ce simulacre de démocratie qui fait honte au football français. Il ne faut pas oublier que la FFF et la LFP n’ont qu’une délégation de service public de la part de l’État qui leur attribue la charge de l’organisation des compétitions. Face à une telle partialité et à l’irrespect d’une décision de justice, il revient à l’autorité de tutelle, c’est-à-dire au pouvoir politique de prendre ses responsabilités ! »

Publicité

A lire aussi :

L’Amiens SC dépose un nouveau recours auprès du Conseil d’Etat !

Ligue 1 : La FFF ratifie la Convention d’une Ligue 1 à 20 clubs

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire