Bernard Joannin assume la gestion du dossier Kakuta

Bernard Joannin

Invité de la Tribune des Sports de France Bleu Picardie lundi soir, Bernard Joannin est revenu sur le retour avorté de Gaël Kakuta durant le mercato hivernal. 

Amiens a tout essayé pour récupérer Kakuta

Bernard Joannin éprouve-t-il des regrets après l’échec des négociations entre Amiens et le Rayo Vallecano pour le transfert de Gaël Kakuta ? « Sur le mercato, on ne peut pas dire toutes les choses. D’abord, cela a été une décision collective, avec le staff technique et la cellule de recrutement. C’était Gaël Kakuta, parce que c’est un joueur qui connaissait le club et son mode de fonctionnement. Tout le monde jugeait que c’était le choix le plus adéquat. Gaël était une piste intéressante, qui a été suivie par le club au-delà du bout. »

Néanmoins, Amiens n’a peut-être pas adopté la meilleure des communications en martelant son intérêt pour le joueur et en reconnaissant être entré en contact avec le joueur, avant même de sonder le club espagnol sur un possible transfert. « Dans l’ensemble des transferts qui se font dans le monde, les clubs contactent très souvent le joueur avant de contacter le club pour tomber d’accord sur les conditions financières, répond Bernard Joannin. Une fois ce préalable rempli, on contacte le club auquel il appartient. »

Pour le président de l’Amiens SC, en avoir parlé n’a rien changé à la finalité de ce dossier épineux. « À partir du moment où vous êtes plus que deux, un secret n’est plus un secret, assure-t-il. Les agents jouent un rôle important et font fuiter des informations dans la presse pour leur intérêt. Quand les choses se savent, les prix montent. » Et le transfert devient de plus en plus compliqué voire même impossible à finaliser.

Source : France Bleu Picardie

Laisser un commentaire